Full et pseudo « open access » des revues : copyright ou copyleft ?

Cet éditorial de PLoS Biology en novembre 2011 attaque le pseudo "Open Access" (OA). Les journaux du groupe PLoS, et d'autre maisons d'éditions pratiquent le "Full OA". Le début de l'article est une ode aux auteurs qui acceptent de payer pour être publiés : il faut les féliciter. Une revue en "full OA" veut dire pour les articles : 1) le contenu est facilement acessible sur internet, 2) c'est gratuit, 3) le contenu peut être réutilisé sans condition sauf de citer la source. Les points 1 et 2 et 3 doivent être remplis pour être en plein accès ouvert. Mais que veut dire "pseudo OA" ?


Certaines publications électroniques retiennent les droits de copyright pour réutiliser le contenu des articles disponibles gratuitement, et bien que les auteurs aient payé. Deux concurrents de PLoS sont visés : Springer's Open Choice et Nature's scientific reports. Ces maisons d'éditions se réservent des droits de commercialiser les articles pour lesquels les auteurs ont déjà payé pour être publiés… à vous de juger. En pratique, j'ai cherché sur le site de Springer et il me semble clairement que Springer ne retient pas les copyrights… et pour Nature, c'est moins clair.

Ce sujet du copyright est complexe, et un bel éditorial du NEJM de fin décembre 2011 explique plus clairement la notion de "copyleft". C'est à propos des tests diagnostics qui sont sous propriété, par exemple le MMSE, test cognittif utilisé en pratique…

Carroll MW (2011) Why Full Open Access Matters. PLoS Biol 9(11): e1001210. doi:10.1371/journal.pbio.1001210

Newman JC, Feldman R. Copyright and open access at the bedside. NEJM 2011;365:2447-2449.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Un commentaire

  • La notion de copyright et copyleft vient de la définition par les programmeurs informatiques du logiciel libre (Free Software): « think free as in free speech, not free beer ». Libre ne veut pas dire gratuit. L’inventeur du logiciel libre est en droit de le vendre (il n’est pas gratuit) mais n’importe qui a le droit de le modifier, de l’améliorer et de diffuser cette amélioration y compris en la vendant, à condition qu’il y associe les mêmes droits (qu’ils permette aux autre de faire la même chose.
    le site ci-dessous fournit diverses licences de copyleft:
    http://creativecommons.org/licenses/
    Bonne journée

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer