Lutter contre les auteurs fantômes : possible ?

Les auteurs fantômes sont de 2 types : les oubliés (volontairement ou pas) et les rédacteurs professionnels. En décembre 2011, un court article d'opinion dans la rubrique "Feature" du BMJ revient sur ce phénomène qui a été très utilisé dans les années 1980 à 2000 aux USA par les industries pharmaceutiques (antidépresseurs, hormones pour la ménopause..). J'ai retenu de cet article à charge, avec des témoignages, deux points : certains pensent que le phénomène industriel devient transparent (à voir), et surtout l'introduction de formations sur les guides d'éthiques dans des cursus universitaires d'universités américaines, (Johns Hopkins par exemple). Deux initiatives existent en Europe, avec Angleterre (Université de Worcester) et Autriche (Université d'Innsbruk).

Des associations, soutenues par l'industrie, ont proposé des codes d'éthiques, mais ceux ci sont insuffisament connus. Trois associations sont citées : European Medical Writers Association, International Society for Medical Publication Professionals, Healthcare Communications Association (une organisation britannique), mais American Medical Writers Association et bien d'autres sociétés savantes ne sont pas citées !!!  L'auteur de cet article n'a pas une grande vision du phénomène : cet article n'a pas été peer-reviewed…..

 

Hendrick R. Ghosts in the machine. BMJ 2011;343:d7860

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer