Déclarer les liens d’intérêts : est-ce aggraver le problème ?

McCarthysmUn éditorial à contre courant dans l'excellente revue PLoS Medicine d'avril 2012, et cet éditorial a été commenté largement, notamment par The Scientist du 25 avril. Le constat : 70 % des auteurs de la "bible DSM V" ont des liens d'intérêts avec des industries pharmaceutiques. L'article qui a analysé les liens financiers de ces experts se termine par des suggestions, dont celle de n'accepter que des auteurs n'ayant aucun lien financier avec des firmes pour le DSM V attendu dans 14 mois…..    mais ce qu'ils ne disent pas, c'est que d'autres biais seraient alors observés.

L'éditorial de PLoS s'appuie sur des données des sciences sociales pour dire que déclarer des liens aggrave la situation : ceux qui déclarent des liens se croient affranchis et blanchis car les 'biais secrets deviennent ouverts'. Déclarer est perçu comme une absolution de manager ses liens d'intérêts. C'est à méditer, ce sont des hypothèses, PRUDENCE, en considérant aussi que les articles dans lesquels les auteurs déclarent des liens, perdent de leur crédibilité...  montré par une étude de faible puissance. Les commentaires dans The Scientist reconnaissent parfois qu'il faut avoir des experts connaissant l'industrie. La raison est probablement d'éviter la prohibition…   et il faut des experts des 2 bords travaillant ensemble…. sans oublier que la loyauté existe.

Nous avons vu l'exemple extrême : Faut-il interdire aux MGs d'écrire sur la médecine générale ?

Je déclare volontiers tout ce que l'on me demande en terme de liens (voir sur le blog), mais mes déclarations ne sont pas toujours les mêmes (car je ne me rappelle plus, et j'arrête d'archiver mes décalrations). J'en ai marre de remplir des pages (parfois 15 à 25 minutes pour cela) pour avoir des pseudo-tampons d'administrations, etc….   Je fais partie de la majorité silencieuse qui doit se plier à des réglementations confuses destinées à élinimer ceux qui trouveront la parade pour y échapper…. Cette époque 2012 du McCarthysme va durer quelques années et s'épuiser…. baissons la tête et attendons….  car les St Just ont aussi des liens d'intérêts.

The PLoS Medicine Editors, “Does Conflict of Interest Disclosure Worsen Bias?” PLoS Medicine 9(4): e1001210. doi:10.1371/journal.pmed.1001210, 2012.

Williams R. Danger of disclosure.Editors at PLoS Medicine suggest that merely disclosing conflicts of interest is insufficient and possibly even counterproductive. The Scientist 2012

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer