Abus de JA Kanis, un rédacteur qui favorise FRAX, un outil de prédiction de l’ostéoporose pour mieux prescrire des médicaments !

Osteoporosis internMerci à Pierre Biron qui a attiré notre attention sur un article du CMAJ mis en ligne fin décembre 2013, et daté du 18 février 2014, décrivant des conflits d'intérêts à propos de FRAX. Depuis le lancement de FRAX, Prof JA Kanis, co-inventeur de FRAX, a été co-auteur de plus de 50 articles autour de FRAX dans Osteoporosis International. Le problème est que JA Kanis est le co-rédacteur en chef de cette revue…. Cette revue de Springer a publié sur son site 5479 articles entre 1991 et 2014, et le facteur d'impact est 4,039 (toujours 3 décimales !!). Si je mets 'Kanis' dans le moteur de recherche de la revue, il y a 754 articles ; si je mets 'FRAX', il y a 248 articles. Ce grand chercheur, Kanis, est auteur de 18 % des articles de cette revue !!!    Tout ceci n'est que sordides conflits d'intérêts, surtout quand on sait que le problème c'est plutôt d'éviter les chutes que de prédire l'ostéoporose par des moyens lucratifs pour quelques uns. L'article du CMAJ est bien fait sur ce point.

Il existe des revues qui ont des politiques explicites pour évaluer les articles soumis par le rédacteur en chef, de manière à permettre un peer-review de qualité et éviter la complaisance. Je connais des revues françaises qui font bien dans ce domaine, et je connais quelques rédacteurs en chef autoritaires qui dont le taux d'acceptation de leurs propres articles dans leur revue est 100 %….

Des règles ont été proposées par WAME, et endorsées par COPE : "When editors submit their own work to their journal, a colleague in the editorial office should manage the manuscript and the editor/author should recuse himself or herself from discussion and decisions about it. Some journals list editors’ competing interests on their website but this is not a standard practice."

Un cas de ce type est parmi les cas de COPE, mais peut-être le rédacteur était-il de bonne foi dans ce cas.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un commentaire

  • Je suis rédacteur d’une revue et j’y publie rarement au-delà des éditos, mais la dernière fois, nous avons demandé à un expert du sujet de jouer le rôle de rédacteur temporaire, juste pour cet article, et cela s’est bien passé. Mais évidemment cela demande un peu de logistique supplémentaire.
    V Ridde

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer