La Revue du Podologue : bravo bravo pour une série d’articles sur la rédaction professionnelle et scientifique

PodoLe numéro de janvier-février 2017 de la Revue du Podologue contient un dossier « Valoriser les écrits professionnels et scientifiques ». BRAVO au rédacteur en chef, Nicolas Grenot, qui a fédéré des auteurs pour proposer 7 articles. Dans son avant-propos, il précise que des enseignants aidant des étudiants pour rédiger leur mémoire de fin d’études ont collaboré au numéro. La profession de pédicure-podologue doit pouvoir diffuser des recherches, et pour cela rédiger des articles scientifiques. Il faut les aider. Le contenu du numéro :

  • Les bases de données médicales : bonne idée d’illustrer les opérateurs booléens, et d’avoir introduit les niveaux de preuve ; la base Lissa n’était probablement pas consultable lors de la rédaction de l’article ;
  • Conseils pour la mise en forme et la mise en page des écrits : article sur la bonne utilisation des traitements de texte ;
  • Comment rédiger un mémoire de recherche ? Article complet sur le déroulement d’une recherche depuis l’idée, la problématique, le protocole jusqu’au recueil des données ; quelques réflexions sur le tuteur du mémoire, un rétroplanning, et des conseils sur la gestion du temps ;
  • Comment rédiger un article à partir du mémoire de fin d’études ? Bonnes idées et présentation du format IMRaD, et du schéma de sablier d’un article ;
  • La rédaction d’un cas clinique : chapitre moins bon, car les auteurs mélangent le cas original et le cas pédagogique…  Un cas clinique ne doit pas être mélangé avec une revue de la littérature ; l’auteur est sûr de tout louper : le cas est mal discuté, la revue de littérature est mal faite… Ne jamais avoir deux objectifs pour un article ; les podologues sont excusés car ils ont confié cet article à des chirurgiens orthopédistes ; les auteurs devraient acheter un excellent livre sur les cas cliniques, voire consulter La Casuistique de Milos Jenicek dans une bibliothèque (épuisé) ou internet ; sur ce blog, j'ai quelques billets sur les cas cliniques ; je veux bien passer du temps avec deux pédicures-podologues pour les aider à écrire un bon article sur les cas cliniques ;
  • L’analyse critique d’article, une étape essentielle avant de transposer les informations scientifiques dans la pratique clinique : bonne idée, mais les auteurs ont confondu les lignes directrices pour écrire des articles avec des grilles d’analyse des articles ; par exemple une revue systématique s’évalue avec AMSTAR et s’écrit avec PRISMA ; très bonne idée de reprendre les grilles de l’ANAES ; CONSORT, STROBE, STARD sont des lignes directrices, pas des grilles d’évaluation, erreur commune ; malgré cette remarque, ce chapitre est très utile et bien documenté ;
  • La rédaction d’un résumé scientifique : bof !

C’est une excellente initiative car il faut inciter les professionnels à partager leurs observations, leurs recherches, etc..

Je remercie la rédaction qui m’a adressé un numéro gracieux. Je suis remercié pour un article pour quelques conseils minimes.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer