Dans quel ordre écrire les sections du manuscrit de mon article de recherche ?

ProcrastinationCette question m'est souvent posée, et la réponse varie selon les cas montrés par les étudiants. Un article de recherche pour une revue internationale à comité de lecture, en biomédecine, a 3 000 à 4 000 mots, environ 30 à 40 références. Je ne réponds à la question que si deux points sont résolus :

1) pour quelle(s) revue(s) biomédicales écrivez-vous ce manuscrit ? Il faut cibler une revue et avoir une hypothèse en cas de rejet ;

  1. 2) quels sont les auteurs (avec leur ordre) du manuscrit…  J''ai rencontré en 2017 un jeune doctorant en train d'écrire un article avec 16 auteurs dont il ne connaissait pas quatre d'entre eux… j'ai souvent vu des chercheurs écrire des manuscrits et demander à leur patron de mettre les auteurs (ils ne le font qu'une fois en général).  

SI les réponses à ces questions sont claires, il y a trois stratégies pour écrire un manuscrit :

  1. La meilleure : un manuscrit se prépare quand les expériences, essais sont en cours et pas terminés ; les chercheurs sont motivés et peuvent préparer un masque avancé du manuscrit ; introduction et méthodes étaient dans le protocole, il faut les reprendre en copiant/collant et adaptant à la revue ciblée ; les coquilles des tableaux et figures doivent être faits… cela s'appelle un plan d'analyse ; il est possible de réfléchir à la discussion avant d'avoir les résultats…    voire de préparer les commentaires avec deux hypothèses : A supérieur à B ou l'inverse….
  2. La plus fréquente : les résultats sont connus, donc préparez d'abord les illustrations (tableaux et figures) puis les parties rédactionnelles du chapitre 'Résultats' ; ensuite écrivez les méthodes, puisque les résultats sont écrits, puis l'introduction ; ensuite la discussion ; titre et résumés seront écrits en dernier.
  3. La plus mauvaise : je procrastine, et je commence par l'introduction alors que mon travail a été terminé il y a 6 à 12 mois et que je suis motivé par la mise en place de nouvelles recherches, et par le dépôt de dossiers de financement… puis quand j'ai le temps, j'écris les méthodes, puis les résultats… plus tard, je commence la discussion sans me rappeler ce qui a déjà été écrit… que d'ailleurs je vais reprendre car c'est pas bien fait…   

Dans une formation, j'ai eu cette remarque : "je devrais arrêter de faire des recherches, car avec ce que nous avons au labo, je pourrais écrire à plein temps pendant un ou deux ans….."

 

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer