La littérature académique bientôt toute gratuite : le système abonnement ne tiendra pas très longtemps

Sci HubCe sont les conclusions d'une équipe américaine/allemande dans un preprint déposé dans PeerJ preprints en juillet 2017. Ces auteurs ont analysé le site pirate sci-hub. Ils précisent tout d'abord dans quelques lignes en gras une précision que je reprend à mon compte :

Les lecteurs doivent noter que, dans de nombreuses juridictions, l'utilisation de Sci-Hub peut constituer une violation du droit d'auteur. Les utilisateurs de Sci-Hub s'acquittent de leurs propres risques. Cette étude n'est pas une approbation de l'utilisation de Sci-Hub, et ses auteurs et éditeurs n'acceptent aucune responsabilité pour le compte des lecteurs. Il est possible que les utilisateurs de Sci-Hub – en particulier ceux qui n'utilisent pas de services de protection de la vie privée tels que Tor – pourrait avoir leur historique d'utilisation démasqué et avoir des conséquences à la fois juridiques ou de réputation.

Cet article est très détaillé avec beaucoup d'informations. J'ai noté qu'un français fait partie des experts remerciés, Guillaume Cabanac : BRAVO, BRAVO. J'ai traduit du mieux possible le résumé qui permet de comprendre leur travail :

 Le site Sci-Hub offre un accès à la littérature scientifique par le biais de téléchargements PDF en texte intégral. Le site permet aux utilisateurs d'accéder à des articles qui seraient autrement paywalled. Depuis sa création en 2011, Sci-Hub a connu une croissance rapide. Cependant, jusqu'à maintenant, l'étendue de la couverture de Sci-Hub n'était pas claire. En mars 2017, nous avons constaté que la base de données de Sci-Hub contenait 68,9 % des 81,6 millions d'articles académiques, qui s'élèvait à 85,2 % pour ceux publiés dans des revues à accès fermé. En outre, Sci-Hub contenait 77,0 % des 5,2 millions d'articles publiés par des revues inactives. La couverture variait selon la discipline, avec une couverture de 92,8 % des articles dans les revues de chimie comparativement à 76,3 % pour l'informatique. La couverture variait également selon l'éditeur, avec la couverture du plus grand éditeur, Elsevier, à 97,3 %. Notre navigateur interactif (https://greenelab.github.io/scihub) permet aux utilisateurs d'explorer ces résultats plus en détail. Enfin, nous estimons que sur une période de six mois en 2015-2016, Sci-Hub a fourni un accès pour 99,3 % des demandes entrantes valides. Par conséquent, la portée de cette ressource suggère que le modèle d'édition d'abonnement devient insoutenable. Pour la première fois, la majorité écrasante de la littérature scientifique est disponible gratuitement pour toute personne ayant une connexion Internet.

J'ai testé l'outil proposé pour connaître la couverture des revues et il marche (image ci-dessus)  ! Il y a des revues françaises dans Sci-Hub. Certaines revues en accès ouvert ne sont pas totalement reprises dans Sci-Hub …  je ne comprends pas. Attention aussi, car dans Sci-Hub, il y a des revues prédatrices.

Lors des formations, j'ai constaté depuis 2 ans la croissance de la connaissance de Sci-Hub parmi les participants : très rapide, et les questions arrivent spontanément…..

Si vous voulez mieux comprendre Sci-Hub, A Elbakyan a publié un billet (2 juillet 2017) pour corriger les erreurs de Wikipedia (car selon les règles Wikipedia, elle ne peut pas corriger). Ce billet est cité en référence 14 du preprint : Some facts on Sci-Hub that Wikipedia gets wrong.

PS : Merci au commentaire ci-dessous, indispensable

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

2 commentaires

  • Bonjour,
    Je crois qu’il manque le lien vers cette étude : https://peerj.com/preprints/3100/
    Quelques éléments peut-être utiles à la réflexion :
    – L’étude porte uniquement sur les articles possédant un identifiant DOI. Beaucoup d’articles n’en ont pas car trop vieux ou parce que les revues n’ont pas encore franchi le pas (fréquent en France). Cette limitation est bien détaillée dans l’étude. A priori ces articles sans DOI sont introuvables ou presque dans Sci-Hub.
    – Sci-hub fonctionne en détournant les abonnements universitaires donc il ne peut pas, seul, provoquer un changement de système. Par contre il peut être un argument de poids dans des négociations comme http://www.sciencemag.org/news/2017/08/bold-open-access-push-germany-could-change-future-academic-publishing

    Répondre
  • Bonjour,
    L’article Wikipedia de Sci-Hub a été corrigé entre temps; la plupart des critiques de A. Elbakyan ont été prises en compte.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer