Les scientifiques utilisent trop de jargon quand ils communiquent leur recherche aux ‘non-experts’ : testez le De-jargonizer

Jargon_
C'est un article dans PLOS One en août 2017 dont le titre était "Automatic jargon identifier for scientists engaging with the public and science communicating educators", par une équipe d'auteurs israéliens. Pendant 3 ans, ils on développé un logiciel pour repérer les jargons dans les articles. Tout est bien décrit dans l'article, avec 5 phases pilotes. Ils ont bien validé leur logiciel, ont utilisé des conférences TED, et surtout 5 000 résumés pour le grand public à partir d'articles de PLOS Computational Biology et de PLOS Genetics.

Differences in vocabulary use between academic abstracts and general audience summaries in published research articles in PLOS journals were tested using t-tests (n = 5000). Results showed academic abstracts in PLOS Computational Biology employed an average of 10% (SD = 5%) jargon and lay summaries used 8% (SD = 4%). PLOS Genetics academic abstracts employed an average of 17% jargon (SD = 6%), and lay summaries used no less than 12% jargon words (SD 6%).

Il est important de bien communiquer soit avec d'autres collègues chercheurs, soit avec le grand public. Ce 'De-jargonizer" peut aider à identifier le jargon et proposer d'autres mots. Vous pouvez tester ce De-jargonizer et entrer un texte.. C'est gratuit.  C'est utile, je l'ai testé. Vos recevez un texte avec des mots en rouge (jargon), et un indicateur avec plein de chiffres. Le site est didactique. Le De-jargonizer n'est pas un outil d'aide aux écrivains comme le sont Prowriting Aid ou encore Grammarly

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer