Bonnes pratiques pour les abstracts et présentation orales lors de congrès ou GP – CAP ! Abandonnez les ‘encore abstracts’

Bonne initiative d’un groupe qui propose des bonnes pratiques pour les abstracts de congrès et les présentations orales. Rien n’existe, et force est de constater que les pratiques des congrès ne sont pas homogènes.

Il s’agit d’un preprint d’octobre 2017 sur PeerJ qui définit quelques termes avant d’aborder thèmes

  • Les auteurs.. car c’est un peu la pagaille. D’abord, les congrès devraient demander de respecter les critères ICMJE. Les auteurs doivent avoir un plan de publication avec les congrès et les articles pour revues. Le premier auteur est celui qui présente, et la limite devrait être de 10 auteurs, en précisant qui sont les contributeurs (comme pour les articles). Le travail peut être présenté par un ‘presenter’ qui n’est pas obligatoirement un membre de l’équipe (par exemple un expert local si les auteurs ne participent pas au congrès). ORCID doit être utilisé.
  • Les abstracts ou résumés pour congrès : 300 mots devrait être une normé ! Les abstracts devraient avoir un numéro identifiant, être explicites sur les sponsors. Présenter des études publiées ne devrait pas être possible. Un grand passage sur les ‘encore abstracts’, c’est-à-dire la présentation plusieurs fois d’une même étude. Cette lecture est à conseiller aux organisateurs de congrès.
  • Présentations : présenter financements, liens d’intérêts et ce sont les même auteurs sur abstract et poster ! Si les données ont beaucoup changé entre abstract et présentation orale, il serait judicieux d’avertir les organisateurs du congrès. Identifier les rédacteurs professionnels, les numéros d’enregistrement des protocoles et ORCID ! Les posters sont des substituts de recherche car ce ne sont pas des articles ! Bien dire qui est l’orateur, et penser à archiver poster et diapos sur un site…  et autoriser les films…  Ensuite, tous les droits sont rappelés.

Ce serait très important d’harmoniser les pratiques des congrès…  Mais ce sera très difficile car les variations sont grandes…

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer