Peer review des projets de recherche : un gros travail mal évalué ? Fait-on mieux que la chance ?

Cet article a été publié par des chercheurs anglais dans PLOS ONE en mai 2018 avec pour titre : "Peer review of health research funding proposals: a systematic map and systematic review of innovations for effectiveness and efficiency". Il apporte des propositions pour faciliter l'évaluation des projets de recherche, sans répondre aux questions de fond sur les conflits d'intérêts Justicepermanents, le favoritisme en situation de ressources rares. Il s'agit du peer-review des projets de recherche, mais des similitudes doivent exister avec le peer-review des revues scientifiques.

Le peer review, c'est l'assurance qualité de la recherche académique ! Malgré tous les efforts, des critiques existent en disant qu'il conduit à des décisions de financement pas toujours claires, et qu'il ne fait pas mieux que la chance, le hasard… C'est violent, mais il existe quand même de rares articles montrant des biais, des influences diverses et des conflits d'intérêts dans ce système. Cet article de PLOS ONE est une bonne revue systématique, et le résumé ne suffit pas pour apprécier tout le travail. Voici ce résumé traduit :

Objectif : Étudier les méthodes et les processus pour un examen par les pairs opportun, efficace et de bonne qualité des propositions de financement de la recherche en santé.

Résultats : Au total, 83 études de 15 pays ont été incluses dans la carte systématique. La base de données probantes est diversifiée et porte sur de nombreux aspects des systèmes et des processus d'examen par les pairs. La revue systématique comprenait huit études de l'Australie, du Canada et des États-Unis, évaluant un large éventail d'innovations en matière d'examen par les pairs. Ces études ont montré que la simplification du processus en raccourcissant les formulaires de proposition, en utilisant de plus petits comités d'évaluation ou en accélérant les processus peut accélérer le processus d'examen et réduire les coûts, mais cela pourrait se faire au détriment de la qualité de l'évaluation par les pairs, un aspect clé qui n'a pas été évalué. Le peer review virtuel par vidéoconférence ou téléconférence semble prometteur pour réduire les coûts en évitant aux examinateurs d'avoir à se déplacer, mais encore une fois, les conséquences sur la qualité n'ont pas été évaluées adéquatement.

Conclusion : Il y a une activité de recherche internationale croissante sur le peer review du financement de la recherche en santé. Les études examinées avaient des limites méthodologiques et une généralisabilité variable pour les bailleurs de fonds de la recherche. Compte tenu de ces limites, il n'est actuellement pas possible de recommander la mise en œuvre immédiate de ces innovations. Toutefois, bon nombre d'entre elles semblent prometteurs d'après les données probantes existantes et pourraient être adaptés au besoin par les bailleurs de fonds et évaluées. Dans la mesure du possible, une évaluation expérimentale, y compris des essais contrôlés randomisés, devrait être effectuée, en évaluant l'impact sur l'efficacité, l'efficience et la qualité.

 La question de fond n'a pas été abordée : comment diminuer le favoritisme, les conflits d'intérêts, etc… ? 

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer