Biais de publication, spins : infographie bien faite pour vos cours, cas (ancien) des antidépresseurs…

La figure ci-dessous est reprise de l’article « The cumulative effect of reporting and citation biases on the apparent efficacy of treatments: the case of depression« , signée par des hollandais, et un anglais, dans Psychological Medicine, mis en ligne en août 2018, puis dans le numéro de novembre 2018. Il y a des commentaires parus sur The Publication Plan.

Elle est facile à comprendre, et je l’explique ci-contre. l y a plus de détails dans l’article, mais êtes-vous étonnés !

antidepressants

  • il s’agit de 105 essais cliniques d’antidépresseurs, dont 74 étaient dans la publication du NEJM de E Turner, en 2008 publication princeps qui a été l’une des premières montrant la publication préférentielle des essais positifs ; ce sont donc des essais cliniques soumis à la FDA, et qui sont anciens ; donc attention, en 2018, la situation a changé ; dans ce travail, les auteurs ont eu accès à des données FDA pour ce travail ;
  • en colonne de gauche (a), chaque rond correspond à un essai d’un antidépresseurs identifiés dans ; chaque rond vert est un essai dit positif (les résultats sont en faveur de l’antidépresseur testé d’après la FDA) et il y en a 53 ; chaque rond rouge est un essai dit négatif (l’antidépresseur ne marche pas d’après la FDA ) et il y en a 52 ;
  • dans la colonne suivante (b), ce sont les essais publiés dans des revues scientifiques : 52 des 53 essais dits positifs (98 %), et 25 des 52 essais dits négatifs (48 %) ;
  • dans la colonne (c), sont devenus verts les 10 essais négatifs publiés en disant qu’en fait ils étaient ‘positifs’, donc en contradiction avec les conclusions de la FDA ; ils sont généralement devenus positifs en oubliant des critères de jugement dans la publication ;
  • dans la colonne (d), des essais négatifs (ronds rouges) ont changé de couleur car des spins ont été observés ; le spin est un article dont la conclusion va au delà des données ; parmi les 15 abstracts d’articles d’essais négatifs (ronds rouges) de la colonne (c), il y a 5 avec un spin dans le résumé (concluant que le traitement était efficace) avec les ronds verts clairs ; pour 5 autres le spin est ‘mild’, mais existe, et pour un article, il n’y avait pas de résumé, mais la conclusion de cet essai négatif était « trend for efficacy ». Donc finalement, dans cette colonne, seuls 4 articles (des 77 publiés) ont été publiés en disant que l’essai était négatif !!!
  • dans la colonne (e), la taille des ronds est proportionnelle aux nombres de citations…  et les essais positifs ont été cités 3 fois plus que les négatifs.
Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

2 commentaires

  • Il serait intéressant de refaire le même type de travail avec les antidiabétiques, les statines en prévention primaire, les traitements de l’ostéoporose, etc . A ce sujet il a fallu 2 ans d’enquête menée par des scientifiques du BMJ et de la cochrane pour accéder aux essais négatifs du traitement de la grippe par le Tamiflu du laboratoire Roche . Ces essais n’avaient jamais été divulgués; seuls les essais positifs avaient été publiés.
    Bravo pour votre travail sur les publications médicales qui permet de démystifier un certain nombre de travaux . Cordialement

    Répondre
  • Très très intéressant, je suis d’ accord il faut d’autres revisions comme celles-ci. Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer