Les remerciements avec des mots de gratitude apparaissent dans 32 % des essais randomisés et sont plutôt le fait des femmes, de pays protestants….

PsyArXivIl s'agit d'un preprint déposé le 25 décembre 2018 sur le registre PsyArXiv hébergé par OSF, Charlottesville, USA. Les auteurs sont hollandais, et ils ont analysé automatiquement 90 163 essais randomisés contrôlés (ECR); 5 % des ces ECR étaient dans des revues de chirurgie, et la médiane des années de publication était 2011. Pour s'assurer du sexe (gender) des auteurs, ils ont utilisé un service payant que je ne connaissais pas : Genderize. Ils ont expliqué que leurs hypothèses avaient été enregistrées avant le travail. Ils ont recherché les ECR dans PubMed en incluant des essais chez l'homme. Ils ont sélectionné les paragraphes remerciements ainsi : RCT publications were only included if the acknowledgement text contained the following word fragments: ‘thank*’, ‘grate*’, ‘gratit*’, ‘acknow*’ or ‘appreciat*’.

Voici le résultat principal dans le résumé : Au total, 28 897 (32 %) articles rapportant un ECR contenaient une section de remerciements avec des mots explicites de gratitude. Toutes les hypothèses ont été confirmées, avec une plus grande probabilité d'avoir une section de remerciements avec des mots de gratitude lorsque le premier et/ou le dernier auteur était une femme (OR 1,28 95% IC 1,24-1,31), un pourcentage accru d'habitants protestants dans le pays d'affiliation du premier auteur (+ 10% ; OR = 1,04 95% IC 1,04-1,05) et une publication plus récente (+ 1 an ; OR 1,04-1,05 IC 1,04-1,05 à 95%). Le facteur d'impact de la revue (- 1 JIF ; OR = 0,99 95 % IC 0,99-0,99) et les ECR publiés dans des revues de chirurgie (OR 0,35 95 % IC 0,32-0,38) étaient associés à une probabilité moindre de publications d'ECR contenant des mots de gratitude.  

Autre info : Des remerciements explicites ont été exprimés aux participants (5 123 fois, 9 %), aux patients (9 087 fois, 16 %), aux enfants (2 181 fois, 4 %), aux familles (2 520 fois, 4 %), aux " hommes " participants (147, 0,3 %) et aux " femmes " (1 302, 2 %). Les statisticiens ont été remerciés 9 175 fois (16 %) ; le rédacteur en chef n'a été remercié que 184 fois (0,3 %) et les relecteurs un peu plus souvent (490 fois, 0,9 %). 

La discussion est intéressante. Elle est claire car il s'agit d'association et pas de causalité. Les auteurs sedemandent s'il ne faudrait pas rendre obligatoire la section "Remerciements' dans les publications d'ECR.

Cet article a un paragraphe 'Remerciements' dédié à tous ceux qui ne sont jamais remerciés :

We would like to thank all unacknowledged persons for their contribution to science. Since most authors of the selected clinical trials seem to have forgotten to thank you, we would like to take this opportunity to express gratitude for your hard work. We know that your contributions have been invaluable, necessary and indispensable, and forgetting you is unforgivable.
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer