De la culture POP à la culture TOP : est-ce que la science ouverte pourrait améliorer les pratiques discutables en recherche ?

Lors du colloque résumé hier, j’ai présenté succinctement des réflexions sur les pratiques discutables en recherche. J’ai choisi des pop topexemples dans le domaine biomédical, dans le management, la psychologie et la finance. J’ai enregistré des commentaires dans les deux ppt de 15 minutes chacun :

  • Partie 1 Maisonneuve_POP_TOP_mars 2019_partie 1 (téléchargement de 24 Mo, et lancer plein écran) : j’ai repris des informations commentées sur ce blog à propos des antidépresseurs pour montrer la différence entre les données de vie réelle d’après les conclusions de la FDA et les publications… Il y a des différences majeures. J’ai commenté la crise de la reproductibilité, cité les 8 chapitres su livre de C Chambers. J’ai repris les données de l’étude Compare-trials, puis celles d’une publication dans Journal of Management. Ce sont des constatations similaires : la différence entre les protocoles et les publications est majeure, la différence entre les contenus des thèses de management et les publications est majeure…    J’ai terminé par une synthèse reprise d’un article écrit avec Pierre Corvol.
  • Partie 2 : j’ai commenté le livre de IA Moosa ‘Publish or Perish’ avant d’évoquer la prédominance des hommes dans tous les domaines de la recherche. Par exemple, parmi les 32 fraudeurs qui ont eu le plus de rétractation, il y a une seule femme.. les articles des femmes ont un taux d’acceptation inférieur au taux des hommes, et sont moins cités que ceux des hommes…  Faut-il criminaliser les fraudes qui ont conduit à la mort de patients (cas Wakefield, cas Boldt,..) ? Ensuite, je fais une hypothèse, à savoir que la science ouverte pourrait améliorer la situation.. C’est une hypothèse… Prudence, prudence. Je termine sur deux exemples montrant que l’on ment d’abord à soi-même…
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un commentaire

  • Le blog du docteur Maisonneuve est remarquable, et ce type de communication participe de cet effort désintéressé de longue haleine qui fait beaucoup parler de nos jours dans les laboratoires (je croise régulièrement des interlocuteurs qui passent également régulièrement par ici).
    Deux choses s’imposent : il faut cloner massivement Hervé Maisonneuve pour que la portée de son action s’amplifie (ou susciter des vocations, mais qui peut se le permettre depuis l’intérieur du système?), et il faut qu’il écrive et publie un ouvrage de synthèse (qui aurait vocation à être ensuite traduit en anglais) pour rendre tout ce travail plus accessible.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer