Il nous faut des règles simples pour répondre à un avis de relecture car recouper les suggestions des relecteurs avec les réponses des auteurs est difficile !

Recevoir plusieurs pages avec les avis de relecteurs est une bonne nouvelle, sauf en cas de refus sans appel. Mais certains auteurs sont dépités, lisent rapidement et dépriment… Ils repoussent les réponses à plus tard.. ERREUR, il faut répondre vite pour mettre de bonne humeur le rédacteur en chef. Il faut argumenter pour ne pas refaire les expériences, et bien répondre à tout ce qui est faisable. 

JGMELe rédacteur en chef propose des conseils dans un article d'avril 2019 du Journal of Graduate Medical Education (accès libre) : 

  • Asseyez-vous, surveillez votre pouls, et prenez le temps de lire tranquillement. L'objectif des rédacteurs et reviewers (non payés) est d'améliorer votre article ;
  • Différenciez les commentaires mineurs et majeurs ; si vous ne pouvez pas répondre aux commentaires majeurs, considérez parfois une soumission à une autre revue ;
  • La vitesse est importante… s'il vous faut du temps, avertissez le rédacteur…  mais faites vite ;
  • L'une des tâches les plus difficiles du rédacteur est de recouper les suggestions des relecteurs avec les réponses des auteurs. Donc la qualité de votre réponse est très importante…..

 

PLOS CBLes conseils sont similaires à ceux décrits dans l'excellente série 'Ten simple rules' de PLOS Computational Biology. Un article a pour titre "Ten simple rules for writing a response to reviewers" (octobre 2017). Voici les 10 règles :

  1. Fournir une réponse générale, avant de répondre à tous les points ;
  2. Soyez poli et respectueux de tous les relecteurs ;
  3. Acceptez les critiques ; s'énerver ne sert à rien ;
  4. La lettre de réponse doit tout expliquer, de façon à ce que le rédacteur n'ai pas à relire le manuscrit, avec le risque qu'il découvre d'autres points qui mériteraient des clarifications ;
  5. Répondre à tous les points (reprendre les numérotations s'il y en a pour les commentaires ;
  6. Utilisez des conventions typographiques pour vos commentaires, pour les modifications du texte, etc…
  7. Commencer par répondre à chaque point avant d'apporter des commentaires ;
  8. Si possible, faites ce que les relecteurs ont demandé ;
  9. Soyez très clairs sur les changements faits dans le texte ; en général, vous renvoyez 3 documents : votre lettre avec toutes les réponses (en copiant/collant les modifications du texte), le texte avec les corrections apparentes, une version du texte ayant pris en compte les corrections (CLEAR) ;
  10. Donc, vous écrivez deux fois vos réponses.
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • Bonjour
    Concernant le point 8, c’est discutable. Le reviewer peut avoir mal compris l’intention de l’auteur, il faut parfois reformuler les phrases pour clarifier un point. Le reviewer a un oeil critique sur le manuscrit, mais il ne détient pas nécessairement le point de vue définitif. Il peut concevoir avoir porté un jugement inadéquat, si l’auteur argumente de façon pertinente. Il peut alors revenir sur ses demandes de correction, bien évidemment.
    Sur le fond, je pense qu’il ne faut pas concevoir le reviewer comme un censeur, mais comme un contributeur qui permettra de faire évoluer le manuscrit dans le bon sens (idéalement…)
    bien cordialement
    LV

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer