Reproductibilité et réplicabilité en science : quelles recommandations pour les revues scientifiques ?

ReproductibilityNous avons présenté le rapport des académies américaines hier dans un contexte général de toutes les disciplines scientifiques. J'ai essayé de traduire les deux recommandations pour les revues scientifiques. Elles doivent être lues dans ce contexte large :

Recommandation 6-4 : Les revues devraient envisager des moyens pour assurer la reproductibilité du traitement informatique des données pour les publications qui font des allégations fondées sur des calculs, dans la mesure c'est éthiquement et légalement possible. Bien qu'assurer cette reproductibilité avant la publication présente des défis technologiques et pratiques pour les chercheurs et les revues, de nouveaux outils pourraient rendre cet objectif plus réaliste. Les revues devraient faire tous les efforts raisonnables pour utiliser ces outils, préciser et appliquer leurs exigences de transparence et accroître la reproductibilité de leurs articles publiés.

Recommandation 6-7 : Les revues et les sociétés scientifiques qui sollicitent des soumissions pour des conférences devraient divulguer leurs politiques relatives à la reproductibilité et à la réplicabilité. La force des allégations faites dans un article de revue ou un article de conférence doit refléter les normes de reproductibilité et de reproductibilité auxquelles un article est soumis, avec des allégations plus fortes réservées à des niveaux plus élevés de reproductibilité et de réplicabilité attendus. Revues et organisateurs de conférences sont encouragés à :

  • établir et mettre en œuvre les normes souhaitées en matière de reproductibilité et de réplicabilité et faire en sorte que celles-ci soient une de leurs priorités, telles que le choix du niveau qu'ils souhaitent atteindre pour chaque recommandation "Transparency and Openness Promotion", et de travailler dans ce sens ;
  • adopter des politiques visant à réduire la probabilité de non-réplicabilité, par exemple en envisageant des mesures incitatives ou des exigences en matière de transparence, de conception et de plan d'analyse du matériel de recherche, avec une transparence du plan statistique, une révision accrue des méthodes statistiques, du plan d'étude ou d'analyse lors de l'enregistrement du protocole, et en envisageant des études de réplication ;
  • exiger comme critère d'examen que tous les rapports de recherche comprennent une discussion réfléchie sur l'incertitude des mesures et des conclusions.

Le chemin sera long : nous avons présenté les recommandations TOP (Transparency Openess Promotion) en 2015 ; un manifeste pour une science reproductible a été proposé en 2017. Quelles revues peuvent mettre en oeuvre ces recommandations ? Il serait urgent de diminuer le nombre de revues et de suivre les 3 recommandations d'A Finkel en ouverture du congrès mondial sur l'intégrité scientifique. L'une des recommandations serait de ne considérer que des revues ayant un processus d'assurance qualité !!!

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer