Est-ce que les guidelines sont indépendants de l’industrie ? Non dans le domaine cardiovasculaire

CPG CV NissenCet éditorial de S Nissen, cardiologue à la Cleveland Clinic (Ohio, USA) est simple et apporte tous les arguements pour et contre la participation de spécialistes à la rédaction de recommandations de pratique clinique. Cet éditorial, publié le 3 décembre 2019 dans Circulation, Cardiovascular Quality and Outcomes, commente un article dont les résultats principaux sont :

  • les 'disclosure' (ou déclarations de liens d'intérêts) des rédacteurs des recommandations de l'American College of Cardiology (ACC) et de l'American Heart Association (AHA) étaient totalement concordantes avec les déclarations par les industries sur le site public (Open Payments, Sunshine Act) dans 9 % des cas ; Dudum
  • 34 % des honoraires pour les conférences parrainées par l'industrie ont été sous-estimés ;
  • 49 % des honoraires de conseils parrainés par l'industrie ont été sous-estimés ;
  • Les honoraires médians de conseils étaient de 22 497 $, tandis que la valeur médiane des honoraires de conférencier était de 13 644 $ et la valeur médiane des actions détenues était de 101 998 $.

Les explications sont nombreuses, et S Nissen en cite une parmi d'autres : Faire partie d'un comité de rédaction de recommandations est très prestigieux et est souvent considéré comme un signe de l'importance du médecin dans son domaine. Le fait de savoir que les relations avec l'industrie peuvent empêcher un médecin de siéger à un comité de recommandations est une forte incitation à la sous-déclaration.

PS : merci à P Biron

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • On parle bien de Steven Nissen ? celui dont la méta analyse a mis fin à la Rosiglitazone à cause d’un sur risque CV en 2006 ? celui qui a participé à EMPA-REG sur l’Empaglifozine, première étude à démontrer une bénéfice CV à traiter un diabète en 2016 ? celui-là même ? donc un individu extremement bien placé pour estimer un risque CV.
    J’aimerais beaucoup connaitre ses liens d’intéret à lui aussi

    Répondre
  • Merci pour votre commentaire
    Il s’agit bien de Steve Nissen qui est un fonceur, etc… très connu aux USA.
    je vous laisse juge de sa déclaration de ses liens d’intérêts dans l’article (copie depuis l’article) :
    Dr Nissen reports that the Cleveland Clinic Center for Clinical Research has received funding to perform clinical trials from Abbvie, AstraZeneca, Amgen, Cerenis, Eli Lilly, Esperion, Medtronic, MyoKardia, Novartis, Pfizer, The Medi-cines Company, Silence Therapeutics, Takeda, and Orexigen. Dr Nissen is involved in these clinical trials but receives no personal remuneration for his participation. Dr Nissen consults for many pharmaceutical companies but requires them to donate all honoraria or consulting fees directly to charity so that he receives neither income nor a tax deduction.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

Donec non risus. ut fringilla mi,