La science rapide : tous les records battus avec le Coronavirus COVID-19

Covid articles reutersC'est une épidémie de publications avec ce Coronavirus. Nous avons vu que les revues prestigieuses se battaient et mettaient en ligne le plus vite possible des articles d'accès libre ! La guerre est rude, gagnée par des chinois et quelques revues. De nombreuses données émergent sur ce phénomène de publications. Il est très clair que beaucoup de ces articles ne servent à rien.

Un billet d'un blog de Reuters(19 février 2020) a analysé 153 articles disponibles le 10 février 2020 : 92 étaient des preprints n'ayant pas eu de peer review. Trois étaient déjà rétractés parmi les preprints ! Ce sont 675 auteurs, dont 59 % sont chinois, qui ont signé des 153 articles, donc par article 4 auteurs en moyenne. Les articles sont sur l'image ci-contre avec en rouge les auteurs chinois.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • Il faut aller voir le papier de Reuters en entier, avec notamment la courbe nombre de publications par rapport au temps, versus les autres épidémies précédentes … très instructif sur notre mode actuel de fonctionnement intellectuel. La Médecine n’échappe pas à son époque. Ce n’est pas « partager son expérience pour aider le soignant et par voie de conséquence le malade », mais ce n’est que du buzz
    Merci à vous pour votre travail pertinent et si utile

    Répondre
  • Merci pour votre commentaire
    OUI, la lecture de ce papier de Reuters est très intéressante OUI !
    Beaucoup de buzz et de course à la publication, que ce soient les chercheurs ou les rédacteurs de revues.
    Cdlmt

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer