Quand je lis mon CV, je regrette d’avoir publié certains articles : et vous ? Limitons le nombre d’article par auteur ?

L'article intitulé "Fast lane to slow science" paru en janvier 2020 dans Trends in Cognitive Sciences m'a étonné. L'auteure, Uta Frith, Uta Frithtravaille à University College of London (UCL), UK. Elle est d'origine allemande, a 78 ans, et est connue pour ses travaux et livres dans l'autisme et la dyslexie.

L'auteur est honnête en avouant qu'elle a eu son premier poste à UCL avec un article sur son CV, qu'elle en avait 28 dix ans plus tard, et que ce n'est plus possible. J'ai retenu cette phrase :

When I look at my CV, I see papers that I wish I had not published, because they are either not sufficiently original or methodologically robust.

L'article se lit facilement et sa proposition est de limiter un article par chercheur et par an : The most provocative of my suggestions is to drastically restrict first, the number of grants that anyone can hold at any one time, and second, to restrict the number of papers anyone can publish per year. Personally, I would aim for just one. Impossible? Not necessarily

Elle ne dit pas comment faire !

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

luctus ut vel, velit, pulvinar suscipit risus Lorem libero. ut mattis nunc