COVID-19 : les fake news sur l’étude Lancet / chloroquine sont nombreuses, notamment celles de Ph Douste-Blazy

L'article du Lancet du 22 mai 2020 a attiré les FAKE NEWS… et en a attiré beaucoup. Pour les FAKE NEWS, c'est Ph Douste-Blazy parlant du Lancet ! Reconnaissons qu'il sait s'excuser de ses erreurs… Un bon point ! Il saura reconnaître les erreurs décrites ci-dessous.

L'article du Lancet a consisté à analyser des données de vie réelle selon des méthodologies connues, à partir d'une base de Fake News Coviddonnées existante, utilisée pour des recherches cardiovasculaires, chez des malades hospitalisés. Il n' s'agit pas d'un essai randomisé dont les preuves sont meilleures, et des essais viendront. L'analyse de 96 000 dossiers de patients mérite que l'on regarde de plus près ! Les 1000 malades de Raoult ne sont toujours pas dans une bonne revue comme BMJ ou JAMA, puisqu'il pense que The Lancet est une mauvaise revue…

Ph Douste-Blazy a mal lu l'article !!  Il dit des mensonges dans cette vidéo de BFMTV , et j'évoque ce que je connais.

Quand Ph Douste-Blazy évoque Richard Horton, rédacteur du Lancet, et lui attribue des propos sur le fait que des recherches publiées sont fausses, il a raison. Ph Douste-Blazy évoque une réunion Chattam House d'où rien ne sort immédiatement, c'est vrai..  Mais Ph Douste-Blazy fait des raccourcis, par ignorance :

  • il oublie de dire qu'il s'agit de propos d'avril 2015 ayant donné lieu à cet éditorial que je lui suggère de lire ; ces propos ont 5 ans, et dans un contexte qui n'a rien à voir avec le contexte chloroquine ;
  • il oublie de dire que la réunion du 1 et 2 avril 2015 portait sur la reproductibilité des données en biologie et pas sur la recherche clinique ; le thème : "The Academy of Medical Sciences held a symposium to explore the challenges and opportunities for improving the reproducibility and reliability of biomedical research in the UK."
  • il oublie de dire qu'il y avait 74 personnes à la réunion, et il se trompe car il dit que c'était une réunion de rédacteurs de revues scientifiques FAUX..    Il ne sait pas que moins de 10 participants étaient rédacteurs de revues (Nature, Lancet, PLOS ONE, BMC, PubMed, et The Guardian,..) ; 
  • il oublie de dire que cette réunion a donné lieu à un rapport qu'il n'a pas lu (80 pages) :  c'était une réunion de chercheurs anglais sur la reproductibilité en biologie… il aurait pu avoir des information puisqu'il y avait un représentant de l'Institut de Recherche de Servier ;
  • il dit que le rédacteur du New England Journal of Medicine (NEJM) participait à la réunion…  FAKE NEWS, j'ai relu la liste des participants en pages 77 et 78 du rapport ; il n'y était pas… et je connais au moins 10 des participants à cette réunion… pour vérifier si besoin ;
  • Ph Douste-Blazy parle de la notion de 'crime' en science à propos de cette réunion : où est le mot … je n'ai pas trouvé !!!

 

D'autres pseudo-experts disent qu'il s'agit d'un essai industriel dans The Lancet… FAKE NEWS  Lisez l'article, et ne confondez pas le financement qui est clairement précisé (hôpital à Boston) avec les liens d'intérêts ! D'autres disent que 4 auteurs ne peuvent pas voir 96 000 malades VRAI, mais FAKE NEWS car les auteurs ont clairement expliqué la méthode… une analyse automatique d'une base de données existante à visée cardiovasculaire, par une société dont c'est le métier…   méthode assez similaire à celle qui a mis en évidence les effets indésirables du Médiator à partir des données de l'Assurance maladie !!!!!

L'analyse des erreurs de Ph Douste-Blazy est détaillée et exacte sur Conspiracy-Watch le 25 mai

PS : puisque Ph Douste-Blazy a vu les résultats de D Raoult, qu'il les montre car personne ne les a encore vu sauf sur YouTube… Ph Douste Blazy sait très très bien que ce que veut l'Agence du médicament, ce sont les données brutes : où sont-elles ?

 

Si vous voulez d'autres FAKE NEWS sur cette étude, écoutez Mme Violaine Guérin sur BFMTV qui ne connait pas du tout la méthode de l'analyse de registres de données de vie réelle… Elle dit qu'il a fallu 50 millions de $ ??? Probablement faux.. a-t-elle la source ? Analyser une base existante ne coûte pas 50 millions !!!  Elle n'a pas lu l'article et ne connait pas les méthodes de recherche…. Je la rassure : les 96 000 dossiers n'ont pas été analysés par 4 chercheurs… qu'elle se renseigne sur la méthode qui existe aussi en endocrinologie !!!

Un autre roi, c'est JD Michel : quand il parle de ce qu'il connait, c'est bien… mais trop souvent il parle de ce qu'il ne connait pas…évitez JD Michel, gourou suisse.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

8 commentaires

  • (Au risque d’être métamorphosé en conspirotroll) : et si dans cette affaire il fallait aussi élargir le regard et considérer ce qui se profile en matière de lutte contre le paludisme ? Je veux parler des travaux,très réels, de mise au point d’un vaccin antipaludéen. Si un tel vaccin est proposé, il faudra en apprécier l’utilité en le comparant aux autres solutions thérapeutiques….notamment celles recourant à l’HC . Alors des études viendront discuter l’utilité de cette molécule, et, tiens donc, on s’apercevra que, oui décidément…

    Répondre
  • (Où sont les Fake News ?) Je viens de regarder le lien que vous indiquez concernant l’interview de Mme Violaine Guérin sur Bofmatévé. Peut-être en effet qu’emportée par son opinion vivement défavorable elle s’est laissée allée à des supputations fantasmatiques et erronées concernant les 50 millions…mais là n’est pas l’essentiel. Essentiel d’ailleurs qu’on ne saura pas puisque le journaliste lui coupe la parole et ne lui permet pas d’argumenter sur le fond ( à en croire du moins la captation enregistrée sur Youtube que vous indiquez !? ou alors je me suis pris les pieds dans le fil de la souris !?). Sans doute le Dr Guérin a-t-elle développée ailleurs des arguments dont on peut discuter la pertinence, mais à l’occasion de cette émission il me semble qu’elle a surtout servi d’alibi.

    Répondre
  • N’importe quoi cette page. Rédigé par un amateur qui n’arrive pas à être objectif, essaye de faire un pavé de textes complètement désorganisé, syntaxe dans les choux.
    Ça ne m’étonnerait pas que les commentaires soient supprimés.

    Répondre
  • Dans les grands commentateurs n’oublions pas un certain André Bercoff qui commentait sur le plateau de M. Pujadas après l’interview de M. Raoult.
    Confondant démonstration et décibels le voilà qui assure, péremptoire : »L’étude du Lancet porte sur des malades de cardiologie, mais si , mais si  » (citation approximative, c’est l’esprit).
    Elle est bien bonne.
    Je conseille de lire Jérémie 5.21
    Eric Caumes, qui avait moins de 5 minutes pour réfuter les arguments de foireux et de mauvaise foi à faux de Monsieur Raoult, a dû avoir recours au principe hélas trop connu mais adapté au sujet de l’unbearable asymetry of bullshit
    https://blogs.bmj.com/medical-ethics/2016/02/16/the-unbearable-asymmetry-of-bullshit/

    Répondre
  • Merci de cette analyse comme toujours très exacte. Pour reprendre Mme guerin, elle était en train de s’enfoncer sérieusement et la journaliste l’a arrêtée pour lui éviter un désastre total!!!
    Douste-Blazy n’a jamais été très pertinent, on se souvient de son passage au quai d’Orsay et son nickname n’était pas exagéré…
    Attendons tranquillement la suite. Un jour peut-être on aura les résultats de l’essai clinique que l’IHU n’a pas voulu faire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer