Femmes en chirurgie : sous représentées dans les comités de rédaction et les congrès scientifiques

Women in surgeryDans une revue de 9 pages du JAMA Sugery du 8 juillet 2020 sur les carrières des femmes en chirurgie, il y a beaucoup d'informations avec des propositions pour l'avenir. J'ai traduit deux paragraphes concernant les publications (NO COMMENT) :

Les postes au sein des comités de rédaction sont importants pour la promotion académique et la capacité à influencer le domaine ainsi qu'à tirer parti d'opportunités supplémentaires de leadership grâce à la mise en réseau. Entre 1997 et 2017, le nombre de femmes qui ont participé à des revues de chirurgie à fort impact est passé de 5 à 19 %, mais le total reste bien inférieur à celui des hommes. Cette différence peut non seulement refléter, mais aussi contribuer à un écart entre les sexes dans les publications qui est plus prononcé dans les domaines chirurgicaux. Entre 1970 et 2004, le nombre de premières auteures publiées dans les Annals of Surgery est passé de 2,3 % à 16,7 % et le nombre de femmes auteurs principales est passé de 0,7 % à 6,7 %, soit des augmentations plus faibles que dans toutes les autres sous-spécialités. Il existe également une disparité entre les sexes en ce qui concerne l'indice H ; bien que multifactorielle, cette observation suggère une augmentation de la mise en réseau et de l'influence des hommes dans les publications.

De même, les femmes sont nettement sous-représentées en tant qu'orateurs lors des conférences chirurgicales, 43 % des conférences chirurgicales n'ayant pas d'orateurs féminins en sessions plénières et 40 % des panels étant entièrement masculins. Une étude des réunions de l'Academic Surgical Congress et de l'American College of Surgeons Clinical Congress a révélé qu'environ 20 % des panels étaient composés uniquement d'hommes. Alors que la proportion de femmes modérateurs au Academic Surgical Congress est passée de 31 % à 43 % en 2019, le pourcentage de femmes modérateurs à l'American College of Surgeons Clinical Congress est resté stagnant à environ 30 %. Les postes au sein des sociétés professionnelles, des comités de rédaction et la participation aux réunions de la société sont essentiels pour la promotion et l'avancement académique au sein de la spécialité ; sans accès à ce réseau de leaders, l'avancement devient plus difficile, mais sans avancement, l'accès est difficile.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer