‘Un canari dans la mine de charbon’…. éviter d’étaler votre culture dans les titres des articles

L’ingéniosité des auteurs pour trouver des titres peu évocateurs du travail, voire destinés à perdre le lecteur potentiel est surprenante. Je suis souvent confronté à des auteurs qui trouvent de formulations théâtrales, musicales, artistiques ou encore humoristiques. Ces propositions sont intéressantes, mais ce sont des titres pour Pourri-Match ou Point de Vue et Arnaques du Monde (titres factices).

canariCe titre ‘Postoperative ctDNA monitoring : a canary in a coalmine’ est celui d’un éditorial dans une bonne revue, Annals of Oncology. Il commente bien un article de la revue. Même des oncologues ne peuvent pas me dire quel est le message ! Pour les non-oncologues, circulez…  Le ctDNA est le circulating tumor DNA. Le message en page 2 de cet éditorial est : ‘For now, ctDNA is an early warning sign of danger – analogous to a canary in a coalmine’. J’ai été élevé dans le monde des mines de charbon, et je comprends… mais est-ce le cas de tous les lecteurs ?

Combien de titre contiennent des expressions inutiles, sans messages, compliquant la lecture ? Pas trop heureusement. Il y a ‘Mythe ou réalité’, voire ‘Mythe et réalité’, et parfois au pluriel… Pareil pour ‘Challenges et Opportunités’, ou ‘Menaces et Opportunités’. Il y a des classiques comme ‘To be or not to be’. Quel est le propos de l’éditorial des Annals of Internal Medicine intitulé : ‘To β or Not to β? Very Likely OK to β

Est-ce un semblant de culture ? Est-ce de l’humour ? Quel est l’objectif pour convaincre des lecteurs pressés qui n’ont pas le temps de choisir et lire des articles ? Regardez des listings sur PubMed ou Google Scholar : Combien de titres sont informatifs ? Combien de titres sont indicatifs ? Combien de titres ont de l’humour ? Faire un bon titre est difficile…  mais possible.

Si vous regardez dans le Wiktionnaire pour canari dans une mine : ‘Allusion aux canaris en cage que les mineurs amenaient à fond de mine. Les gaz toxiques comme le monoxyde de carbone qui s’accumulent dans les mines tuaient les canaris avant les mineurs, leur donnant l’alerte et leur permettant d’évacuer.’

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Un commentaire

  • Je pense que cette métaphore est insoutenable et révèle le spécisme de l’auteur.
    Que fait la SPA ??
    Je propose que l’éditeur de ce journal soit licencié pour avoir laissé passer un article qui ne respecte ni la diversité (des espèces animales) ni l’inclusion (toujours les canaris, jamais les Canaries !)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer