animal research nih

L’éthique des recherches animales bafouée dans certaines publications : propositions des NIH

Le blog Science Intergity Digest (E Bik) présente des exemples de ce qu’il ne faut pas faire aux animaux, à partir de publications. Le billet du 7 mai est consacré aux grandes tumeurs des souris. C’est un billet très détaillé avec des listes de toutes les recommandations existantes pour bien traiter les animaux. Il y a des images montrant des bricolages dans ces recherches. Les images sont impressionnantes avec des souris ayant des tumeurs très importantes : c’est à regarder ! Cela nous rappelle les recherches de GE Séralini sur les OGM !

Les NIH aux USA ont beaucoup de recommandations, et des progrès ont été observés. Les publications en recherche animale sont probablement pires que les publications en recherche humaine. D’ailleurs, est-ce que les recherches sur l’animal apportent des bénéfices pour l’homme ?  Sans évaluer les gaspillages…. qui seraient de 28 milliards par an aux USA !

Les NIH ont publié le 11 juin 2021 un rapport d’un groupe de travail, court (53 pages) et bien fait. Il y a des recommandations pour 5 thèmes :

  1. Améliorer les méthodes des études et des analyses de données
  2. Mieux considérer les publications incomplètes et les pratiques douteuses en recherche
  3. Améliorer la sélection, les méthodes, et l’utilité des modèles animaux
  4. Améliorer la documentation sur les méthodes et les publications des résultats
  5. Mesurer les coûts et l’efficacité des efforts pour améliorer la rigueur, la transparence, la reproductibilité et la transposabilité.
Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer