Complexe : Dan Ariely, spécialiste de l’intégrité, accusé de manipulations de données

Il nous faudra du temps pour comprendre la déchainement actuel (août 2021) envers Dan Ariely, un économiste comportementaliste, excellent orateur, auteur de best-sellers, et qui a enchanté les participants de la conférence de Montréal sur l’intégrité scientifique. Je recommande la lecture des ses livres. Les faits :

  • publication en septembre 2012 d’un article dans PNAS montrant que signer des documents ariely 2012administratifs pour reconnaître son intégrité au début plutôt qu’après avoir rempli le document réduit la malhonnêteté ; cinq auteurs : Lisa L. Shu, Nina Mazar, Francesca Gino, Dan Ariely, and Max H. Bazerman ; sur Twitter, des personnes affirment que cette étude va être rétractée pas PNAS ;
  • publication en mars 2020 d’un article dans PNAS pour répliquer ces résultats de 2012 ; je traduis ariely 2020la signification de cet article : En 2012, cinq des auteurs actuels ont publié un article dans PNAS montrant que les gens sont plus honnêtes lorsqu’on leur demande de signer une déclaration de véracité au début plutôt qu’à la fin d’un formulaire de contrôle fiscal ou d’assurance. Lors d’une enquête récente, nous n’avons pas trouvé d’effet de la signature au début sur la malhonnêteté dans cinq expériences connexes. À la suite de ces études, nous avons effectué une réplication directe, préenregistrée et de grande puissance, de l’expérience 1 de l’article du PNAS, dans laquelle nous n’avons pas réussi à reproduire le résultat original. L’article actuel met à jour les données scientifiques en montrant qu’il est peu probable que la signature au début soit une solution simple pour augmenter les déclarations honnêtes. Les auteurs (en gras, les 2 nouveaux  de 2020) : Ariella S. Kristal, Ashley V. Whillans, Max H. Bazerman, Francesca Gino, Lisa L. Shu, Nina Mazar, and Dan Ariely ;
  • le 17 août 2021, publication d’un billet sur un blog, Data Colada, signé ‘anonymous’, avec des arguments montrants qu’il y avait eu des manipulations de données pour l’article de 2012, et accusant Dan Ariely ; titre du billet : ‘Evidence of Fraud in an Influential Field Experiment About Dishonesty’ ; il y a les réponses de 4 auteurs de 2012, dont la réponse de Dan Ariely ; la demande des auteurs du billet : l’accès aux données sources…  mais pour une publication de 2012…  les données ont plus de 20 ans !!!
  • du 20 au 24 août 2021 : avalanche de commentaires sur les réseaux sociaux (PubPeer, Twitter) et apparition d’articles dans Science, BuzzFeed News (relayé par Nature Briefing) et d’autres…. Accusation de Dan Ariely qui semble s’être mal défendu au début ; il a eu accès à des données en 2012.. mais ce sont des données d’une assurance automobile, etc….   Rien de clair…..
  • un article de 2004 de Dan Ariely vient d’avoir une ‘expression of concern’ ; les résultats originaux ne sont plus accessibles ; à suivre…
  • publier la non réplication d’une recherche est plutôt un acte vertueux pour la science… mais si cette publication de 2020 conduit à des suspicions de fraude en 2012, c’est délicat à gérer….

Il faudrait une investigation de l’ORI (Office of Research Integrity), mais l’accès aux données de 2012 semble difficile…  Aura-t-on une réponse un jour ? J’ai tout lu : complexe et je n’ai pas d’avis clair. Il doit exister des rivalités diverses….

Note du 17 septembre : l’article de 2012 a été rétracté par PNAS, et des commentaires sont sur RetractionWatch le 14 septembre.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer