France : liens financiers entre leaders d’opinion et associations médicales… complexe

J’aime bien les titres longs des articles de recherche car ils sont informatifs. Le titre de cet article de BMJ Open pourrait être traduit ainsi : Rayon de soleil sur les KOLs : évaluation de la nature, de l’étendue et de l’évolution des liens financiers entre les leaders des associations médicales professionnelles et l’industrie pharmaceutique en France de 2014 à 2019 : une étude rétrospective. Une abréviation dans le titre : KOL pour Key Opinion Leader. C’est une excellente recherche conduite par des collègues de Nice et de Rennes, publiée dans une bonne revue, BMJ Open, début 2022. Difficile de tout expliquer car il faut lire ces 10 pages informatives avec 42 bonnes références. Que c’est agréable d’avoir le protocole, les avis des 2 relecteurs, et les versions des auteurs. Cette pratique devrait être la norme pour tous les articles…  mais toutes ces revues obscures, pleines de convenances sociales, en sont loin !

Les auteurs de cette recherche ont utilisé la base Transparence Santé et identifié 548 KOLs. Je reprends ci-dessous les résultats exprimés dans le résumé (toutes les associations ont au moins un membre du CA avec des liens industriels, normal). Par contre, j’ai traduit un des paragraphes sur les implications de cette étude : La constatation par notre étude de la persistance de dissimulations des montants des accords contractuels, malgré l’obligation légale de les déclarer, montre que la transparence est encore en progrès et que les chercheurs comme les citoyens n’ont pas encore accès à toutes les données. Pour nous, la principale piste d’amélioration serait de rendre obligatoire la déclaration du montant des cadeaux et rémunérations conférés par un accord contractuel dans la rubrique accord contractuel. En outre, les déclarations devraient être contrôlées par les autorités publiques, seul moyen de garantir la fiabilité des informations fournies.

Ces relations KOLs associations médicales peuvent contribuer à une mauvaise qualité de recommandations, et une perte de confiance générale envers les KOLs et les médecins. Mais la transparence n’a pas que des avantages ! Une recherche sur les liens non-financiers serait utile, mais beaucoup plus difficile à faire… Pourtant les liens non-financiers ont probablement des influences importantes.

Une partie du résumé :

Results KOLs represented 0.24% of the total number of physicians in France. The total value of gifts declared in the French database for all physicians amounted to €818M (US$936M, £741M). At least one gift was declared for 83% of KOLs. KOLs’ gifts represented 0.68% of the total number of gifts to physicians and 1.5% of the total value of gifts, with a mean of €3700 per capita per year.

The total value of contractual agreements declared for all physicians amounted to €125M. Contractual agreements involving the KOLs represented 0.72% of the number of contractual agreements with physicians and 2.5% of the value of the agreements, with a mean of €1900 per capita per year.

A total of €156M in remunerations were declared for all physicians. KOL remunerations represented 2.3% of the number of physician remunerations and 4.4% of the total value of the remunerations paid to physicians, with a mean of €4100 per capita per year.

Almost all professional medical associations (99%) had at least one KOL in their board with a financial tie to the industry, but the amount varied widely among the associations.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer