Auteurs, relecteurs et rédacteurs devraient déclarer leur race ou ethnie à des fins de recherche

raceC’est un mouvement nord-américain qui devrait nous concerner, et cet article de Nature de 5 pages est détaillé (24 février 2022, accès libre). Ce sont plus de 50 éditeurs représentant plus de 15 000 revues scientifiques qui se préparent à demander aux auteurs, relecteurs et rédacteurs des informations sur leur race et leur genre. Tout cela devrait être très sécurisé, gardé confidentiel en ne permettant que des analyses globales. La plupart des chercheurs semblent supporter l’initiative, mais pas tous. L’objectif est de mieux connaître qui sont les acteurs de la recherche et des publications. Il existe peu de données ! Dans cet article, en page 568, il y a des graphes et des données pas très précises en 2020 :

  • Pour les auteurs et relecteurs des revues de Science/AAAS : pas de données 65 % ; White (non-hispanic) 18 % ; Asian or Pacific Islander : 11 % ; Hispanic or Latinx : moins de 2 % ; Black ou African American : mois de 1 %.
  • Pour les auteurs correspondants des revues ACS (American Chemical Society) : East Asian : 38 % ; white : 33 % ; South Asian 7 % ; Latino or Hispanic 5 % ; etc…
  • Pour les rédacteurs des revues ACS : White 54 % ; East Asian 26 % ; South Asian 4 % ; Latino or Hispanic 3 % ; etc..
  • Pour les revues du groupe JAMA : White 68 % ; Asian/Asian American 18 % ; Black/African American8 % ; Hispanic/Latino 5 %.

L’article revient sur des historiques de discrimination en Amérique du Nord essentiellement, de George Floyd aux problèmes du JAMA ayant entrainé la démission de deux des rédacteurs de la revue. Et les données ci-dessus constatent l’absence de noirs dans les articles et revues… Alors que les chercheurs noirs sont nombreux… Il existe déjà une littérature sur ces problématiques, mais des recherches sont souvent faites à partir de noms, de photos mais pas de déclaratif. Des revues du groupe JAMA ont ajouté des rédacteurs BIPOC (Black, Indigenous and People Of Color)…  nouveau jargon pour moi.

Des modèles pour déclarer race ou ethnie sont testés actuellement et la liste finale des données à collecter n’est pas encore publique, encore que des éditeurs auront peut-être leur propre liste. Les déclarations seront facultatives.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer