Ma rubrique mensuelle dans le QdM : difficile à écrire et parfois ‘borderline’ si je me laisse aller

Je dois remercier le Quotidien du Médecin de m’avoir proposé une rubrique mensuelle dans un format très contraint. Le format limité à une page oblige à rédiger succinctement, enlever les ‘bois morts’ tout en essayant de rester clair… en questionnant le lecteur sans l’offenser ;  cet exercice est difficile pour moi qui ne sais pas bien communiquer avec le grand public. Il faut des mots simples pour des concepts parfois complexes. Ces rubriques sont ensuite en accès libre et ouvertes aux commentaires, en général constructifs, et certains notent mes erreurs. Voici mes 3 premières rubriques, avec le petit chapeau introductif :

26 novembre 2021 : Peut-on publier tous les résultats des recherches ?

Chercheurs et comités de rédaction des revues scientifiques ont pour objectif de publier des recherches innovantes… mais sont-ils suffisamment avertis ? Droits de l’homme, finalité contestable de certains travaux sur la génétique, risque pour la sécurité publique… Avant d’écrire certains manuscrits, avant de les accepter pour publication, une certaine prudence est indispensable… voire considérer un boycott des données de certains pays ! Tout n’est peut-être pas publiable.

14 janvier 2022 : Evidence-Based-Medicine : évitons les sorties de route

Biberonné à la médecine fondée sur les preuves que je défends, parfois je me questionne. Les meilleures données probantes sont obtenues par les essais randomisés qui sont parfois des contes de fées car embellis par des cliniciens honnêtes. L’ambiance du « Publish or Perish » doit cesser pour promouvoir une science lente évaluée sur les méthodes et non les résultats.

11 février 2022 : Congrès distanciels, présentiels, voire hybrides : qui va gagner ?

Des congrès ont été mis en péril par la pandémie. Ils doivent se réorganiser avec les nouvelles technologies. Maintenant, certains congressistes préfèrent rester en pyjama devant un écran en pensant à leur bilan carbone. Les congrès vont rapidement changer, peut-être au profit d’une science plus collaborative avec une meilleure inclusion des jeunes. Mais à quoi servent les congrès ?

Avez-vous des suggestions pour de prochains billets ? MERCI

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Un commentaire

  • « Ces rubriques sont ensuite en accès libre et ouvertes aux commentaires »

    Accès libre aux abonnés.
    Ce n’est donc pas vraiment libre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer