La COVID a boosté les facteurs d’impact des revues : un jeu pour chercheurs ignorants et cupides

Les facteurs d’impact 2021 ont été publiés le 28 juin, et N Quaderi (Web of Science / Clarivate) a présenté cette cuvée COVID. Rappelons que les facteurs de notoriété des revues sont de bons outils de bibliométrie. Ils sont utilisés par des dirigeants très naïfs pour faire croire que notoriété est un indicateur de qualité. J’ai repris ci-dessous les 20 premières revues par facteur d’impact.

Le facteur d’impact du Lancet est passé de 79,3 à 202,7 ; le facteur d’impact du NEJM est if 2021passé de 91,2 à 176,1. Et l’an prochain, ce sera la dégringolade !! Des facteurs d’impact ont doublé en un an… voire triplé pour des revues très médiocres comme IJAA qui passe de 5.283 à 15.441. Cette augmentation repose sur un article frauduleux… c’est comme cela que marche la science !!!

La plupart des revues en profitent pour mettre ce nouveau facteur d’impact avec 3 décimales sur leur site pour montrer qu’il a augmenté (tout augmente et l’inflation des facteurs d’impact fait plaisir aux chercheurs non critiques). Ce leurre impressionne nos collègues. Que retenir de l’éditorial de N Quaderi ? Ce sont 21 000 revues (254 catégories de recherche et 114 pays) qui sont concernés : 12 800 en science technologies médecine, 6 600 en sciences sociales et 3 000 en arts et humanités. Ce sont 13 000 revues qui ont une offre ‘gold open access’, et 5 300 sont totalement ‘open access’. La COVID a eu un impact majeur et The Lancet est passé devant le NEJM.

Je reprends une partie de l’éditorial de N Quaderi :

  • This year The Lancet‘s Journal Impact Factor™ (JIF) of 202.731 has moved it to the #1 position in the general & internal medicine category, overtaking the New England Journal of Medicine, which has been the top-ranked title in that category since the first release of the JCR 45 years ago. Of the 10 articles with the highest citation count in 2021, three appeared in The Lancet. All three are directly related to the characterization and treatment of COVID-19.
  • This year Nature earns the distinction of being the first ever journal to accumulate more than one million total citations in one year. Nature published 16 items with over 500 JIF citations – of which 12 items were COVID-19 related.
  • Seven journals had JIFs of more than 100 for the first time, all of which published high quantities of COVID-19 related research. These are the Journal of the American Medical Association, The Lancet, Lancet Respiratory Medicine, Nature Reviews Drug Discovery, Nature Reviews Immunology, Nature Reviews Molecular Cell Biology and the New England Journal of Medicine.

Il y a beaucoup de commentaires sur ces augmentations de tous les facteurs d’impact pour faire plaisir à la communauté, avant les chutes de l’année prochaine, sauf autre pandémie : la liste des 12 000 facteurs d’impact est ici ;  RetractionWatch signale que le Lancet double le NEJM pour la première fois ;

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer