La mort des auteurs fantômes avec les recommandations GPP2 ?

Le BMJ publie en online first le GPP2 le 28 novembre 2009. Ces recommandations sont le résultat d'un travail collaboratif important pour mettre fin au gohstwriting, sous l'égide de l'International Society for Medical Publication Professionals. Ces bonnes pratiques de publication pour les articles sponsorisés par des industries ont été écrites pourfaciliter le travail des rédacteurs professionnels pour des auteurs qui signent ensuite ces articles.

Des institutions américaines, comme Institute of Medicine, American Association of Medical Colleges, avaient souhaité ces recommandations considérant que les rédacteurs professionnels ne sont pas des auteurs fantômes. Ces recommandations, actualisant la première version de 2003, proposent une transparence totale pour accepter ces pratiques, et vont bien plus loin en décrivant toutes les étapes du processus rédactionnel. Les critères d'auteurs du groupe de Vancouver sont respectés. Les rôles des auteurs, des rédacteurs, des sponsors, des comités des essais sont décrits ; le planning des publications, les grands textes de recommandations pour les articles sont pris en compte. Les check lists sont impressionnantes car elles concernent l'intégrité (rédaction précise, accès aux données, pas de duplication des publications, attribution honnête des critères d'auteurs), la description complète des recherches (hypothèses, présentation non biaisée, références correctes, identifiants des essais, limites des méthodes et résultats, publier quels que soient les résultats), la transparence (sources des financements, déclaration des conflits potentiels, remerciements exhaustifs, précision sur la contribution des sponsors), et le responsabilité du travail (identification des collaborateurs, propriété intelelctuelle, communication publique).

L'application de ces recommandations serait un grand progrès et pourrait faire disparaître les fantômes.

Graf et al. Good publication practice for communicating company sponsored medical research: the GPP2 guidelines. BMJ 2009;339:b4330 doi 10.1136/bmj.b4330

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer