Les critères de jugement sont trop souvent différents entre protocoles et publications ! Ce devrait être une étape préalable aux méthodes de lecture critique

Article dans BMC Medical  Research Methodology en janvier 2018 et intitulé « A systematic review of comparisons between protocols or registrations and full reports in primary biomedical research« . Bonne recherche d’auteurs canadiens.

J’en ai marre de tous ces étudiants que l’on forme à l’analyse de la littérature, ou LCA (Lecture Critique d’Articles) sans les prévenir sur la qualité effroyables de certains articles. Il existe beaucoup de données montrant que les publications ne sont pas le reflet des protocoles. Les enseignants sont ceux qui bricolent les articles, donc ils ne suggèrent surtout pas de lire les protocoles !!! Il devrait être interdit d’analyser un essai publié dans une revue sans lire le protocole…   Et les relecteurs ne prennent pas connaissance des protocoles, car ils sont complices.

Cette revue systématique a identifié 37 articles (33 recherches et 4 revues systématiques), dont la plupart sont connus pour ceux qui ont étudié cette problématique. Cet article a beaucoup de données, et le résumé ne permet pas de tout analyser : « Des niveaux élevés d’incohérence ont été relevés dans les rapports sur les résultats (de 14 % à 100 %), dans les rapports des sous-groupes (de 12 % à 100 %), dans les analyses statistiques (de 9 % à 47 %) et dans d’autres comparaisons. Certains facteurs, tels que les résultats avec des résultats significatifs, le sponsorship, le type de résultat et la spécialité de la maladie, ont été rapportés comme étant liés de façon significative à la déclaration incohérente. »

  • Nous avons présenté en 2013 un article des Annals of Surgery montrant que 50 % de 152 essais randomisés en chirurgie avaient des différences majeures entre protocole et publications. J’utilise cet article lors de formations ;
  • Un article récent de l’équipe de Ph Ravaud en oncologie n’a pas pu être inclu car publié après la revue systématique ; cet article a montré que 10 à 20 % des critères primaires sont modifiés dans les publications ;
  • Et surtout, le projet COMPARE-TRIALS (les grandes revues semblent réticentes pour publier ces données) ; le message est gênant : sur 67 essais randomisés contrôlés publiés par 5 revues prestigieuses (Annals, BMJ, JAMA, Lancet, NEJM), seuls 9 étaient totalement compliants avec le protocole.
Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer