Coronavirus : quand le NEJM fait une erreur, personne n’est informé.. Auteurs et revues se battent pour être les premiers !.

Les revues sont dans une compétition majeure pour publier des articles sur le Coronavirus. La compétition est plus compliquée car, en 2020, les auteurs sont chinois pour les cas observés en Chine. Ce n'était pas le cas il y a 10 ou 20 ans car des auteurs américains publiaient avec les chinois.

Le NEJM a publié un article le 30 janvier 2020 avec 4 cas allemands de Coronavirus, contaminé par une femme d'affaires chinoise Corona German 2asymptomatique. L'article est majeur car la contamination viendrait d'une personne asymptomatique…   boulette car personne n'avait réellement d'information sur cette chinoise. Détail : asymptomatique car elle était sous paracetamol. Elle a eu de la fièvre dans le vol retour en chine et des informations ont été obtenues. Pendant son séjour en Allemagne "she felt tired, suffered from muscle pain, and took paracetamol". Ceci est expliqué le 3 février dans Science : "Study claiming new coronavirus can be transmitted by people without symptoms was flawed". Aucune correction dans le NEJM à la date du 4 février 2020, 16 h (USA time).

L'article du NEJM est une lettre de 596 mots, avec 4 cas, une image, et 17 auteurs…  plus de 4 auteurs par cas ! Environ 35 mots par auteur (596/17) !! Parmi les 17 auteurs, pas un seul, ni le NEJM avec ses reviewers n'a demandé si la chinoise asymtomatique suspecte avait été au moins interrogée en Allemagne. Ce cas a été discuté dans des journaux grand public, etc..  (Note du 27 février : une correction a été faite dans l'article du NEJM le 6 février mais le titre non modifié reste trompeur, et au 27 février, déjà 37 citations : BINGO !)

Par ailleurs, un preprint déposé par des auteurs indiens sur bioRxiv le 30 janvier 2020 a été retiré immédiatement sans explication. Ce preprint faisait l'hypothèse que ce Coronovirus et HIV avaient des similarités.La raison du retrait : "This paper has been withdrawn by its authors. They intend to revise it in response to comments received from the research community on their technical approach and their interpretation of the results. If you have any questions, please contact the corresponding author." Un billet sur STAT de Y Oransky et A Marcus (RetractionWatch) compare cette rétractation rapide à celle de l'article du Lancet sur lien ROR/autisme qui avait pris 12 ans !

De ce fait bioRxiv a mis une note sur son site pour tous les articles Coronavirus :

bioRxiv is receiving many new papers on coronavirus 2019-nCoV. A reminder: these are preliminary reports that have not been peer-reviewed. They should not be regarded as conclusive, guide clinical practice/health-related behavior, or be reported in news media as established information.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer