COVID-19 : à l’AP-HP, le DG doit avoir un conseiller marseillais qui a modifié les consignes de signatures des articles

Pour la publications sur les attentats de novembre 2015, c'est Martin Hirsch, le directeur général de l'AP-HP, qui était le premier auteur dans The Lancet. Quelques remous sur cet article, mais il y a mieux. Probablement que D Raoult a conseillé le directeur général de l'AP-HP sur COVID ! Tout a changé ! Pour publier sur la COVID-19, les chercheurs de l'AP-HP ont des règles :

Auteurs APHP

C'est marrant ce truc…  pourquoi limiter cette politique aux articles COVID-19 ??  Quelle logique ? Il faut pour toutes les publicatioons ??  et que faire dans les autres CHU de France, quelle politique ??? A Marseille par exemple, pour les chercheurs IHU, ils ajoutent tous D Raoult ! L'armée est obéisssante à Marseille.  Qu'en pensez-vous ??? Quelle sanction pour tous ceux qui ne suivront pas ces instructions ?? J'en connais qui n'ont pas appliqué la règle…   regardez articles et préprints des auteurs parisiens !

Le document est détaillé (deux pages), avec une liste d'exceptions, des instructions précises, la possibilité d'avoir deux 'corresponding authors'… SIGAPS marche avec ces règles  !!! Ces instructions s'appliquent jusqu'à quand ? Comment vont réagir les revues ???

Il y a des réactions diverses de certains cliniciens. Certains sont contents, d'autres critiquent fortement….  Je rejoins totalement JF Bergman dans le Quotidien du Médecin le 15 mai 2020 : "Dans le cadre du Covid 19, l’étonnante décision de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris de ne pas mettre de signatures nominatives dans les publications des études promues par l’AP-HP, ne donne pas envie aux plus jeunes de s’impliquer dans la recherche clinique."

Le nombre et l'ordre des auteurs sont des questions très très sensibles !!  Et tout dysfonctionne en général !

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

4 commentaires

  • Bonjour,
    Je ne comprends pas bien ce que signifie « SIGAPS marche avec ces règles !!! »
    Peut-être rappeler que SIGAPS interroge Pubmed de manière NOMINATIVE et que donc sont intégrés dans SIGAPS que les articles pour lesquels un chercheur est nominativement dans les auteurs ou dans les collaborateurs (Investigator List).
    Les Collective Name peuvent être intégrés en forçant le système mais ils ne sont comptabilisés ni dans les rapports SIGAPS, ni dans le calcul des indicateurs demandés par la DGOS.
    Bien cordialement,
    Patrick Devos
    Responsable du projet SIGAPS

    Répondre
  • Bonjour,
    merci pour ce commentaire. Moi, aussi, j’ai des doutes. Dans le texte, il y a un paragraphe :
    Le fait de figurer dans le supplément indexant de façon détaillée et précise les chercheurs, ainsi que leurs différents rôles (investigateur/investigatrice principal (e), membre ou président (e ) du comité de pilotage, membres d’un des comités de l’étude (DSMB, CEC, etc) ou investigateur/investigatrice ayant participé aux inclusions, personnels de soutien à la recherche, méthodologiste, statisticien (ne) ) fait que les auteurs sont repérés par les moteurs de recherche et authentifiés par SIGAPS et PubMed, Web of Science, Google Scholar etc…, qui sont désormais les outils de bibliométrie les plus utilisés et utilisés pour le calcul de l’index h(si tant est que cet index ait une valeur réelle)…..
    Je ne sais pas si SIGAPS intègre individuellement ces collective authors
    Cdlmt

    Répondre
  • SIGAPS intègre les collaborateurs avec un facteur de 1: i.e. d’un point de vue comptable SIGAPS il est équivalent d’être au milieu d’un article et d’être uniquement cité comme collaborateur.
    Par ailleurs, on peut rappeler que l’enveloppe des MERRI est une enveloppe finie donc multiplier les auteurs revient à diminuer la valorisation du point puisque l’enveloppe est divisée par plus d’auteurs.
    Enfin le score d’un service est calculé par la somme des scores des membres d’un service donc incluant les points liés aux collaborateurs.
    Il me semble que ce sont les règles SIGAPS, mais peut être je ne les connais que partiellement, Mr Devos pourra me rectifier.
    Bien cordialement.

    Répondre
  • Bonjour,
    Pour répondre à Hervé Maisonneuve, les « Collective Name » ne sont pas comptabilisés dans SIGAPS. Précision pour Jean-Baptiste ???, le score d’une entité (service, pôle ou Hôpital) n’est pas la somme des scores mais correspond actuellement au score maximal des différents auteurs de cette entité.
    Bien cordialement,
    Patrick Devos

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer