COVID-19 : la pandémie des articles et preprints va-t’elle baisser ? Les articles de recherche représentent moins de 10 % des publications

Covid PubMedComme le virus SARS-CoV-2, le nombre d'articles revus par les pairs et indexés dans PubMed et les nombres de préprints vont-ils diminuer ? L'image ci-contre est une copie d'écran prise du portfolio NIH qui est animé en ligne, avec apparition des chiffres en glissant la souris : "Our COVID-19 Portfolio tool leverages the cutting-edge analytical capability of the iSearch platform, with its powerful search functionality and faceting, and includes articles from PubMed and pre-prints from medRxiv, SSRN, arXiv, bioRxiv, Research Square and ChemRxiv. The portfolio is updated daily with the latest available data."

En bleu, et par semaine, ce sont les articles COVID-19 indexés dans PubMed avec un maximum de 2 366 articles dans la semaine se terminant le 18 mai 2020. Les données pour les preprints montrent que medRxiv a toujours été en tête en volume, avec un pic de 444 preprints dans la semaine se terminant le 11 mai.

Pour PubMed, le 2 juin 2020, il y a 18 022 articles 'COVID-19' indexés depuis le 1 janvier. J'ai noté 13 100 le 16 mai et 5 000 le 15 avril.

Sur les deux plateformes medRxiv et bioRxiv, voilà les nombres cumulés de préprints COVID-19 que j'ai notés : 2 juin 4 000 préprints ; 24 mai 3 500 préprints ; 8 mai 3000 préprints  ; 30 avril 2500  ; 22 avril 2000 ; 11 avril 1500.

Si vous regardez The Lancet COVID center, il y a 782 occurences le 2 juin : ce sont toutes les revues Lancet et la répartition est correspondence (302), comment (205), articles (62), éditoriaux (39), corrections (26), world reprot (20), news (15), perpectives (15), etc…  les vrais articles représentent moins de 10 % des publications…

Combien de publications doubles ? Je ne sais pas

Combien de publications inutiles ? Je ne sais pas… mais 50 % inutiles est un minimum… c'est bien plus ?

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

7 commentaires

  • Bonsoir,
    J’aurais besoin d’un éclaircissement de la part du spécialiste que vous êtes : MedRxiv est il (elle ?) un site de préprint [en français dans le texte ] ?
    Votre billet le compte comme tel. Or, le Collectif Citoyen pur FranceSoir [qui a ses opinions , pour ne pas dire, ses partis-pris] conteste la qualité de préprints aux articles accueillis sur MedRxiv :
    « De l’instrumentalisation du site MedRxiv à des fins politiques
    Avant de passer à une analyse critique de la « prépublication » de l’article déposé sur le fruit d’un consortium collaboratif de recherche de AP-HP/Universities/Inserm sur le COVID-19 faisons un rappel bref de points essentiels. Tout d’abord, il est malhonnête de parler de prépublication en ce qui concerne ce texte. Il s’agit là d’un abus de langage car le terme prépublication se rapporte seulement aux articles acceptés pour publication par le système de peer reviewing (i.e. revue par les pairs) dont le manuscrit est mis en accès public à l’avance en attendant qu’il paraisse officiellement dans une issue du journal scientifique où il a été accepté.
    Rappelons que l’université de Cornell a établi un site électronique de dépôt de textes scientifiques, généralement appelé arXiv.org, qui permet de déposer n’importe quel résultat sous la forme d’e-print (abusivement confondu avec pre-print) dans absolument tous les domaines de la science. Il suffit pour cela de disposer d’une affiliation à un institut universitaire et en l’occurrence une simple adresse mail suffit. »
    http://www.francesoir.fr/societe-sante/covid-19-letude-de-laphp-double-tranchants
    En attendant de vous lire, et cordialement.

    Répondre
  • Bonsoir,
    les plateformes de manuscrits déposés avant d’être évalués par un comité de rédaction d’une revue scientifique sont nombreuses : environ 40? Chacune a ses particularités et les fonctionnements sont différents.
    Il est difficile de comparer les pratiques de physiciens qui utilisent arXiv créé en 1991 (Ornell University) avec bioRxiv ou medRxiv. La plat plateforme medRxiv a été créée mi-2019, donc moins d’un an. Elle est gérée près de New York par le labo Cold Spring avec deux partenaires, Université de Yale (USA) et revue BMJ (Londres). Je ne vois pas quelle instrumentalisation politique serait possible !
    medRxiv a permis aux médecins de déposer des preprints, et nous n’avons pas de recul sur le devenir de ces preprints. Il y a des pratiques variables depuis la pandémie, et les responsables ont dû revoir leur fonctionnement pour instituer un contrôle lors du dépôt du manuscrit.
    Je ne commente pas France Soir, car c’est un tissu d’inepties sans le moindre esprit critique ou scientifique. Il s’agit de propager des croyances sans analyse fondée des données citées. Ce qu’il écrivent est dangereux. J’ai choisi de les ignorer.. est-ce une erreur ?
    Très cordialement

    Répondre
  • Bonjour,
    Je comprends tout à fait votre choix d’ignorer FranceSoir. Une publication qui défend sur le sujet thérapeutique/Covid un point de vue , voire comme je l’évoquais, un a-priori, à destination d’un public des plus élargis.
    Ce qui m’intrigue c’est la persistance de cette opinion et le type d’arguments utilisés.
    Ce qu’il m’importait c’est de savoir si cette distinction entre preprint et eprint est pertinente.

    Répondre
  • Bonjour,
    France Soir, pour défendre des croyances, sélectionne et déforme les données. Ce n’est pas une démarche rigoureuse avec un esprit critique.
    Le preprint est bien défini, comme un manuscrit auteur https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9publication_(%C3%A9dition_scientifique)
    Par contre, le eprint a plusieurs sens, me semble-t-il : soit synonyme de preprint, soit tout document electronique d’une revue (souvent pdf ?). Je ne sais pas bien. Je n’utilise pas ce terme, pour éviter des confusions
    Cordialement

    Répondre
  • OK. Merci.
    [par acquis de conscience je viens de lancer une requête e-print+covid qui a donné ceci/site Cornell University :]
    « Important: e-prints posted on arXiv are not peer-reviewed by arXiv; they should not be relied upon without context to guide clinical practice or health-related behavior and should not be reported in news media as established information without consulting multiple experts in the field. »
    https://arxiv.org/abs/2003.04524
    Cordialement

    Répondre
  • Quand bien même mon orthographe se montrerait parfois mal acquise, sur ce point nous serions presque quitte à quitte.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

– –

Vous pourriez aussi aimer

accumsan tristique non venenatis ultricies dolor