COVID-19 : bravo E Caumes pour ce livre ‘Urgence sanitaire’, simple, didactique et sans langue de bois

J’ai apprécié ce livre clair qui détaille nos expériences de ce virus pour le grand public car :Caumes

  • il y a des rappels bien décrits sur les pestes, les épidémies dans l’histoire ; cette pandémie à SARS-CoV-2 n’est pas si différente des précédentes ;
  • j’adhère à l’hypothèse que des erreurs sont expliquables par une ‘culture SIDA’ plutôt qu’une ‘culture épidémies’ de la part des conseillers des politiques ;
  • les rôles absolument délétères des médias dont la recherche d’audience est l’objectif principal, au détriment de la recherche des données probantes et de la diffusion des principes de l’esprit critique.

Je ne peux pas résumer, mais je conseille la lecture des pages 212 à 217. Voici un extrait (page 215), à propos d’une réunion à l’Elysée le 5 mars 2020 : « Quand j’ai pu m’exprimer, j’avais conscience que cette réunion était plutôt portée sur la recherche que sur l’épidémie et la manière de la contrôler. A mon avis, il s’agissait d’une erreur, mais il est vrai que les membres du futur Conseil scientifique étaient plus orientés vers la recherche que vers la meilleure manière de contrôler l’emballement de l’épidémie« . Dans cette réunion, étaient conviés des industriels dont les objectifs sont les traitements et vaccins plutôt que le contrôle de la propagation du virus.

Pour moi, l’entourage du président est plus sensible aux problématiques du SIDA qu’à celles de la grippe. Ceci explique d’avoir confié la lutte contre la pandémie à un spécialiste du SIDA qui n’a pas eu pour objectif de chercher les malades. A-t-il préféré chercher des traitements ou un vaccin plutôt que des malades ?

Vous lirez des opinions sages sur les scandales liés à l’hydroxychloroquine et sur les gourous qui ont diffusé ces traitements. L’ouvrage étant écrit avant d’avoir les données que nous avons en octobre, E Caumes ne s’est pas trompé. Le livre est une référence à garder car il décrit toutes les étapes de cette pandémie depuis les premiers cas en Chine.

Livre important car E Caumes a fait la couverture du magazine l’Express : bravo. Et c’est sage, avec comme titre Eric Caumes : « Le port du masque pourrait durer encore des années »

Lien d’intérêt : je connais l’auteur.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • « Quand j’ai pu m’exprimer, j’avais conscience que cette réunion était plutôt portée sur la recherche que sur l’épidémie et la manière de la contrôler. A mon avis, il s’agissait d’une erreur, mais il est vrai que les membres du futur Conseil scientifique étaient plus orientés vers la recherche que vers la meilleure manière de contrôler l’emballement de l’épidémie ».
    Ah bon… Et quel intérêt de répéter 2 fois la même chose sans aucune explication de ce qui est affirmé… de façon donc simplement péremptoire.
    Ainsi va la vie…

    Répondre
  • un dermatologue qui donne des leçons d’épidémiologie c’est fort!
    il a passé son temps à tout critiquer sans rien proposer ou si peu
    l’expérience Sida au contraire était très positive on aurait moins dit tests! tests! sans dire qu’un test en soi n’est rien, l’important est la décision qui suit
    on aurait plus tenu compte des difficultés pour changer les comportements (masque = préservatif +/-)
    JLR santé publique et épidémiologiste

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer