Rétractations en médecine : partie émergée d’un iceberg

Mais quelle est le volume de cet iceberg ?

Il est évident que si l’intégrité de la recherche menait le monde, nous aurions 10 voire 100 fois plus d’articles rétractés de la littérature en médecine. C’est ce que développe Ivan Oransky, fondateur de RetractionWatch (avec Adam Marcus) et ses co-auteurs dans un article paru dans European Heart Journal début 2021. Titre de cet article : Retractions in medicine : the tip of the iceberg.

Il utilise des exemples, comme le cas de John Darsee : il est dit selon de nombreuses sources que 82 articles de J Darsee devaient être rétractés. Cette donnée provient d’investigations académiques, mais en fait 17 articles ont été réellement rétractés d’après RetractionWatch. J Darsee n’est pas le seul cas. En 2020, il y a eu 2300 rétractations d’articles, dont environ 1000 dans les sciences de la santé (figure 1 de l’article). Mais il en faudrait au moins 500 000 par an pour nettoyer la science ! L’article est adapté à la médecine, mais toutes les disciplines scientifiques sont dans le même cas.

Le tableau 1 de l’article que j’ai reproduit ci-dessous propose des hypothèses sur des facteurs explicatifs des rétractations. Il mérite une lecture attentive. Les détectives (sleuths) scientifiques sont peu nombreux et sont même menacés par la communauté !   La pratique ‘retract and replace‘ n’est pas suffisamment utilisée.

retraction oransky

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer