Les principes d’intégrité scientifique sont violés plus souvent que nous le croyons

rbmoLe langage de nos collègues australiens est parfois un peu cash, mais ils ont raison. Dans un court article en accès libre, aux mots pesés, ces collègues ont un message : Violation of research integrity principles occur more often than we think.

Publié dans RBMO (Reproductive Biomedicine Online), le 3 décembre 2021, voici le message : ‘La communauté scientifique croit généralement que la violation de l’intégrité de la recherche est rare. Fondé sur cette croyance, le système scientifique fait peu d’efforts pour examiner la fiabilité de la recherche. L’inconduite en matière de recherche désigne une violation intentionnelle des principes d’intégrité de la recherche, qui a un impact étendu et profond sur la fiabilité et la réputation de la science. De nouvelles données suggèrent que l’inconduite en matière de recherche est beaucoup plus fréquente que nous le pensons. Il y a beaucoup plus d’articles problématiques qui devraient être rétractés qu’il n’y en a qui le sont. en raison de mauvaises actions face à l’inconduite scientifique.
L’inconduite en matière de recherche est généralement motivée par des incitations à publier beaucoup pour les besoins de la carrière des chercheurs et est en outre facilitée par une mauvaise gouvernance de la recherche. La stratégie actuelle qui s’attaque aux inconduites potentielles dans la recherche se concentre sur la protection de la réputation des auteurs et de leurs institutions, mais néglige les intérêts des patients, des cliniciens et des chercheurs honnêtes. Supprimer les incitations abusives, former les chercheurs et imposer une meilleure gouvernance sont essentiels pour réduire les cas d’inconduite en matière de recherche.’

Le rédacteur en chef de la revue a publié un éditorial le 8 décembre 2021, intitulé Protecting data integrity in reproductive medicine

Je les rejoins sur la questions des rétractations… très insuffisantes… car il en faudrait 500 000 par an au moins ! Le système des rétractations ne marche pas bien ! Ces chercheurs pensent que la plupart des méconduites sont intentionnelles. Tout semble sous-estimé, et pas mal de bons exemples sont détaillés dans l’article.

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer