Science ouverte : recommandations de l’Académie des sciences pour reconsidérer et valoriser l’évaluation de la recherche

cacadémie sciencesCe rapport de janvier 2022 s’inscrit dans le cadre du deuxième Plan National pour la Science Ouverte et de la conférence OSEC22 à l’occasion de la présidence française de l’Union européenne, avec l’appel de Paris. Ce rapport est bienvenu, et c’est dommage qu’il ne soit pas endossé par d’autres Académies, dont l’Académie de médecine..  discipline très en retard dans le domaine de la Science Ouverte. D’ailleurs, la France accuse un retard important par rapport aux anglais et aux suisses (page 5). Ce rapport est utile, un peu court ; il s’adresse à tous ceux qui connaissent mal la Science Ouverte, et ils sont nombreux. Ce rapport a de bonnes recommandations, et je reprends les 2 parties :

Améliorer le système de publication des produits de la recherche et favoriser la « biblio-diversité »

Excellente synthèse dans la partie ‘Les différents systèmes de publication à favoriser et encourager‘. Bonnes réflexions sur les modèles Diamant, Freemium ou Platine, Doré et Vert. Normal que le système diamant, sans coût pour  les auteurs et lecteurs soit favorisé par l’Académie. C’est très bien, mais il faut un payeur, et ce n’est pas facile ! Publier gratuitement des articles de chercheurs étrangers ? Il reste une question de fond : faire des revues nécessite de posséder de nombreux métiers… et les compétences ne sont pas si faciles à acquérir !

L’autre partie concerne ‘La question cruciale de l’accès aux données de la recherche‘, et l’Académie est très brève sur ce point (15 lignes pour un rapport de 14 pages)…. dommage !

Reconsidérer et valoriser l’évaluation dans un contexte nécessairement international

  • La validation des résultats de la recherche est indissociable d’une évaluation par les pairs
  • L’évaluation, un frein à l’ouverture ? L’Académie a dès 2011 exprimé ses réserves vis-à-vis de la mauvaise bibliométrie, et doit reprendre ses idées car le monde ne bouge pas vite. Cette partie se termine par : « Enfin, comme l’Académie des sciences l’a souvent souligné dans ses avis, il est essentiel de ne pas se limiter aux seules publications et d’évaluer la diversité des aspects de la recherche, c’est-à-dire les brevets sous licence, la création de start-up ou encore les découvertes ayant abouti à un prototype ou à un essai clinique« 
  • Une nécessaire formation à l’évaluation et à l’intégrité scientifique dans les études supérieures
  • La science ouverte : une pratique internationale.

Beaucoup de bonnes paroles dans ce rapport, mais des incitations fortes seraient nécessaires.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer