equity 1

Ça pourrait coincer pour publier des articles d’essais cliniques ayant ‘oublié’ d’inclure des minorités

Les revues médicales prestigieuses américaines pourraient mettre en oeuvre les nouvelles recommandations ICMJE qui font suite à un rapport des Académies des sciences américaines. Ce rapport intituléImproving representation in clinical trials and research. Building research equity for women and underrepresented patients’ publié en mai 2022 (440 pages) marque une différence entre l’Amérique du nord et les pays européens. Les deux rédacteurs qui ont coordonné ce travail colossal sont Kirsten Bibbins-Domingo et Alex Helman. Ils ont publié un viewpoint dans le JAMA le 17 mai et vous y trouverez un bon résumé du rapport.

Ce rapport est bien fait. Il explique que des populations ne peuvent pas bénéficier de certains progrès cliniques car elles ne sont pas représentées dans les essais. Ces personnes sont nombreuses : les femmes pour lesquelles des progrès ont été observés (femmes blanches), les populations minoritaires (Asian, Black, Latinx Americans, and American Indian/Alaska native). Il y a d’autres groupes moins importants en nombre : femmes enceintes ou allaitantes, les handicapés et les LGBTQIA+ (lesbian, gay, bisexual, transgender, questioning, queer, intersex, asexual and pansexual).

Le manque de représentation de ces populations ne permet pas de généraliser les résultats à la population américaine, coûte des milliards de dollars, retarde des innovations, diminue les inclusions dans les essais, diminue des accès à des interventions efficaces, diminue la confiance des responsables médicaux dans les essais. Le rapport décrit les barrières diverses au niveau des essais, des institutions, des comités d’éthique, des financeurs, et des revues médicales.

Il y a essentiellement 5 conclusions et 17 recommandations. Il faut améliorer la représentation des ces populations dans les essais : 1) c’est urgent ; 2) il faudra investir ; 3) il faudra être transparent et equity 2responsable ; 4) c’est la responsabilité des tous les acteurs des essais ; 5) c’est un paradigme qui transfère des pouvoir des institutions à la communauté en général. Ces recommandations sont sous forme d’un poster (extrait dans l’image ci-dessus).

Les 17 recommandations concernent la FDA, les NIH, les CDC, l’AHRQ, l’HRSA, l’IHS, les CMS, et les départements des vétérans et de la défense (les abréviations sont explicitées, en pages 13 et 14). La recommandation 5 concerne les rédacteurs de revues, les éditeurs, l’ICMJE et déjà l’ICMJE a amendé ses instructions ! Il y a aussi des recommandations pour mieux compenser ces populations afin de les inciter à participer aux essais.

Le problème est simple : en France et dans la plupart des pays européens, la race, l’ethnie ne sont pas des variables collectées dans les essais. En théorie, les manuscrits des essais n’ayant pas ces informations pourraient être refusés par les rédacteurs des revues américaines. Le JAMA pourrait montrer l’exemple car Kirsten Bibbins-Domingo sera rédactrice en chef du JAMA dans quelques jours.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer