COVID-19 : les préprints ont envahi la médecine… avec un départ fulgurant…c’est bien, mais les médias n’ont rien compris

Le "manuscrit auteur" est la version initiale du compte rendu de recherche, avant soumission à une revue. Cette version qui précède l’évaluation par un comité de rédaction est appelée "prépublication, préprint ou preprint". Elle ne comprend ni les modifications que fera l’auteur après le peer-review, ni les corrections et la mise en page de l’éditeur.

En décembre 2107, j'ai évoqué les réticences des médecins aux préprints, et notamment avec la préparation d'une archive ouverte médicale medArXiv. En décembre 2018, les recommandations ICMJE ont évoqué les préprints en médecine pour la première fois. En février 2019? j'ai évoqué les réticences des othopédistes, des rédacteurs du JAMA pour considérer les preprints. Puis le 17 juin 2019, j'ai annoncé l'ouverture de la première archive ouverte médicale, appelée medRxiv. Le départ a été laborieux, après plus de deux ans de discussions autour de ce projet.

Donc medRxiv existe depuis moins d'un an… et a pris un départ fulgurant avec le COVID-19. Au 15 avril 2020, medRxiv héberge 1 MedRxiv316 préprints dédiés au COVID-19 : incroyable, car cela veut dire plus de 500 par mois en février et en mars !!!! Un site commun avec bioRxiv héberge au total 1 897 préprints, sans compter ceux qui ont été déposés sur d'autres plateformes ! Combien n'ont aucune donnée primaire ? La plupart ?

Les archives ouvertes ont une note de ce type « Attention : Les préprints sont des rapports préliminaires de travaux qui n'ont pas été certifiés par un examen par les pairs. Ils ne doivent pas servir à orienter la pratique clinique ou les comportements liés à la santé et ne doivent pas être présentés dans les médias comme des informations établies ».

Ce développement des préprints est intéressant ; il y a un problème : les médias, le public n'ont pas compris que les préprints n'étaient pas des articles validés par un peer-review !!  Attendons la fin de cette épidémie pour évaluer l'intérêt des préprints.

Je vous suggère de lire le texte long d'une actualité sur Cardiologie pratique (14 avril 2020) qui développe ces informations, comme les raisons de la résistance en médecine.. : "COVID-19 : les prépublications en médecine émergent enfin !"

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer