Comprendre le complotisme et tous ceux qui nuisent à la Science

couverture william audureau tete complotistesDepuis les agressions de France Soir, relayées par D Raoult, envers un petit groupe d’experts, dont je fais partie, j’ai exploré les ressorts du complotisme et lu quelques ouvrages. Je fais partie de ceux qui, ayant exprimé leur avis sur l’inefficacité de l’hydroxychloroquine, sont promis à la guillotine. La violence des réseaux sociaux est intéressante !

Le livre de William Audureau, journaliste au Monde, apporte des témoignages originaux (octobre 2021, 320  pages). Ce sont des échanges individuels téléphoniques entre l’auteur et des complotistes sur de longues périodes. Les positions de chaque complotistes sont expliquées et William Audureau a cherché à gagner leur confiance pour échanger ouvertement. Des extraits :

Premier paragraphe de la conclusion (page 263) : « Le complotisme est un phénomène complexe. Au niveau individuel, il naît de la rencontre entre un tempérament — souvent idéaliste, indépendant ou encore provocateur — un écosystème — qu’il s’agisse de ‘bulles de filtre’ exposant à des contenus conspirationnistes sur Internet ou d’un environnement social sensible aux contre-récits – et un moment de vulnérabilité, qu’il soit personnel ou collectif. C’est la conjonction de tous ces facteurs qui peut pousser un individu à recourir à la pensée magique pour donner un sens à son quotidien« .

Introduction (printemps 2020, page 7) : « Dans sa salle d’attente, ma généraliste se met à afficher des infographies militantes du site covidosceptique France-Soir, elle refuse de porter un masque et arbore une blouse blanche barrée d’un non à Big Pharma…..   Une amie proche, fraîchement convertie à la naturopathie, m’explique qu’elle serait prête à lécher le visage d’un malade du COVID-19 pour doper son système immunitaire »

Page 227, 3 des 6 règles pour dialoguer avec un complotiste :

  1. Ne pas s’attendre à renverser aisément ses croyances, car celles-ci sont par nature immunes à la critique ;
  2. Ne pas rentrer dans la confrontation frontale et le choc d’ego, mais au contraire, veiller à maintenir un dialogue apaisé ;
  3.  à lire en page 228 …..
  4.  
  5.  
  6. Rester réaliste et modeste quand à ses attentes: parfois instiller un peu de doute constitue déjà une belle avancée.

Ne pas oublier un bon livre ‘L’emprise du faux‘ et le rapport Bronner ‘Les lumières à l’ère numérique‘.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

3 commentaires

  • « Complotiste » « conspirationniste », voilà des mots vides de sens à force d’être employés uniquement pour déconsidérer la personne qui a l’outrecuidance de ne pas adhérer à la doxa du jour.

    Quant à l’exemple grossier de la personne « prête à lécher le visage » … vraiment, vous êtes fier de l’avoir introduit dans votre raisonnement ?

    Vous dîtes de choses tellement intéressantes par ailleurs que cela en est navrant.

    Répondre
  • Il est question ici de consensus scientifique, qui n’est donc certes pas la vérité absolue mais il faut une bonne dose de prétention et surtout des preuves solides avant de se risquer à le réfuter ; en l’absence de ces dernières, on peut effectivement parler d’outrecuidance et d’effet Dunning-Kruger…

    Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer

Faut-il monétiser mon blog ? Non

Nos systèmes de communication par les blogs, sites divers, réseaux sociaux deviennent parfois des machines à cash. Mon blog n’a jamais, comme ceux d’autres collègues,