WCRI2022 J1 : la déclaration de Cape Town sur justice, équité et diversité dans les collaborations en recherche

La première session était consacrée à la déclaration de Cape Town

  • Un preprint a été déposé sur OSF pour préparer les discussions sur ce thème ; cette déclaration qui doit être discutée pendant la conférence a été présentée par Francis Kombe du réseau africain de l’intégrité (ARIN) ; le titre ‘Fostering Research Integrity through the promotion of fairness, equity and diversity in research collaborations and contexts: Towards a Cape Town Statement‘ ; ces conférences se terminent par des déclarations, et certaines gardent une notoriété, comme la déclaration de Singapour en 2010 ; ce preprint est plutôt bien fait et il se termine par 10 ‘Values & Principles’ ; un éditorial de Nature ce même jour sur le thème ;
  • Une présentation par Jim Lowery (Emory Univ, Atlanta) de Research Fairness Initiative que je ne connaissais pas ; c’est l’activité du Council on Health Research Developement (COHRED) dont les headquarters sont en suisse ; ‘The RFI is an organisational learning tool designed to assist stakeholders in research to assess their practices in research partnerships, with the goal of helping them to strategize toward being more equitable partners over time. It is focused on improving equitability of partnerships with regards to the process of research as well as sharing of ALL benefits of research and innovation.’ Pas toujours clair sur leur site ;
  • Une discussion sur la problématique de la recherche hélicoptère par Sue Harrison de Cape Town ; ce concept est ancien et n’a pas évolué depuis longtemps. Pour mieux comprendre, il y a un bon rapport des NAP en 2018.

Il y a de nombreuses sessions parallèles et il faut choisir ! Je ne rapporte que quelques observations personnelles qui ne sont pas une synthèse de la journée. Suivre le fil twitter du congrès est intéressant.

  • Une présentation par Neil Jacobs de l’activité du UK Reproducibility Network ; bravo, car ce réseau est actinature biotehc munafo 2014f et à connaître ; il a cité un article à considérer de Munafo et al dans Nature Biotechnology en 2014, article qui a initié le travail de ce groupe dans le domaine de la reproductibilité, en comparant la science à la fabrication des voitures ‘Science is conducted on the principle that it is
    self-correcting, but the extent to which this is true is an empirical question. The more that quality control becomes integrated into the scientific process itself, the more the whole process becomes one of continual improvement‘.
  • Une discussion sur les recommandations CLUE qui sont ignorées et peu suivies en Angleterre…  En pratique les relations entre institutions et revues scientifiques n’existent pas ; les institutions s’occupent de leurs employés et les revues d’occupent des lecteurs ! Quand une investigation de méconduite a dans son périmètre des problématiques d’articles, les institutions n’informent pas les revues (qui pourraient rétracter) ; quand les revues écrivent aux institutions, elles n’ont pas de réponse… Rien ne bouge.
  • Bonne présentation du projet SOPs4RI qui a maintenant une boite à outils.
  • Le projet Path2Integrity apporte beaucoup de ressources pour former et développer l’intégrité en Europe..  Tous ces projets se chevauchent parfois, mais ce foisonnement d’initiatives est rassurant.
  • Et création du STM Integrity Hub par l’association des éditeurs en Science Technologies et Médecine. Puissante organisation qui avait publié un excellent rapport pour son 50ème anniversaire. COPE est plutôt dans la politique et STM dans la technologie !
Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer