L’American Society for Microbiology s’intéresse à 6 articles de l’IHU de Marseille publiés dans ses revues

Les Sociétés savantes américaines ne plaisantent pas… car l’ASM (American Society for Microbiology) a publiés des mise en garde (Expression of concern) concernant des articles cités dans les rapports d’enquête de l’Agence du médicament (Ansm), de l’Inspection des affaires sociales (IGAS) et de l’Inspection de l’éducation (IGESER).

Le blog RetractionWatch liste, en date du 8 septembre 2022, ces 6 articles. Ces articles ne sont pas des articles liés à la pandémie COVID-19. Par exemple une lettre de 2013 sur la vitamine D et les antibiotiques (voir image ci-dessous). Si vous cherchez ces articles, ils sont marqués de cette mise en garde. Il s’agit d’investigations pour méconduites et une décision sera prise quand l’ASM aura des preuves ou non de méconduites : ‘This Expression of Concern is issued eoc raoultpending the outcome of the investigation and will be updated accordingly thereafter.’

L’ASM avait déjà interdit D Raoult de publication dans ses revues en 2006 pour un an. Donc tout porte à croire que l’ASM va investiguer correctement, mais comment ? L’ASM va probablement contacter d’abord les Agences françaises pour demander des preuves et aussi contacter les auteurs. Si les agences apportent des preuves et/ou si les auteurs avouent qu’il y a des problèmes, tout sera simple…  mais dans le cas contraire l’ASM pourrait demander aux institutions dont les affiliations sont mentionnées dans les articles de conduire une investigation et tout est possible…..  L’Université d’Aix-Marseille, est-elle prête à ouvrir les dossiers ? OUI, je le crois. Ce sont les américains qui vont prendre la main, et l’Université d’Aix-Marseille aurait dû anticiper cette situation, plutôt que suivre…. La base RW ne cite qu’un seul article rétracté pour D Raoult (sur 3500), et encore il ne l’a pas écrit ! PubPeer cite plus de 400 articles avec des commentaires….

L’ASM ne s’occupe pas des revues publiées par Elsevier et citées par l’Ansm ! Est-ce qu’Elsevier va bouger comme l’ASM ? L’article le plus scandaleux pendant la COVID-19 n’est pas menacé !

Une décision très vertueuse, et qui donnerait la confiance en l’IHU, serait que le successeur de D Raoult coopère avec les revues et liste les articles à rétracter ……   PE Fournier serait un chef…  mais il ne le fera pas…..

Ce qu’ignore l’ASM, et ce n’est pas son problème, c’est que des ressources (MERRI/SIGAPS) ont été allouées pour ces articles…. faut-il les rembourser si des articles sont rétractés ? C’est le problème du financeur (Ministère de la santé) qui semble accepter la situation sans broncher, et ne demande pas le retour de l’argent.

Rappelons que l’ASM publie 18 revues de qualité dans son domaine scientifique avec un expérience ancienne et excellente des publications.

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer