Les PrEPologues m’inquiétent et les leçons du sida n’ont pas été comprises par nos politiques

sexe caumesCe livre est impressionnant par la connaissance du sujet par Eric Caumes qui décrit l’histoire des deux derniers siècles, avec une vision médicale. J’extrais de la 4ème de couverture un message qui nous incite à réagir : Éric Caumes dénonce l’ambivalence des politiques de santé sexuelle face à la propagation de ces nouveaux dangers. Attitude qui lui paraît irresponsable et davantage dictée par le souci de ménager certains lobbies, très influents sur le plan politique, que par celui de protéger l’ensemble de la population sans distinction.

Parfois très technique, ce livre est documenté, et c’est avec plaisir que vous lirez les quatre premiers chapitres bien construits sur l’histoire de la sexualité :

  1. De la libération sexuelle à la révolution sexuelle (1900-1969)
  2. De la révolution sexuelle au sida (1970-1981)
  3. Du sida au safer sex (1982-2006)
  4. Du safer sex au sexe chimiquement assisté (2007-2012).

Toute l’histoire de la syphilis et du sida sont ensuite détaillées ; la maladie sida existait bien avant sa découverte. Quelques passages sur la nobélite de L Montagnier, avec l’oubli de JC Cherman pour le prix Nobel. Les détails sont expliqués. Pour ceux qui ne connaissent pas les rôles de Jacques Leibowitch (décédé en 2020), E Caumes partage des informations transmises par J Leibowitch (pages 167 à 170). Pour mieux comprendre les apports de J Leibowitch, un article de médecine/sciences (septembre 2022) est intéressant ; il a pour titre : D’un protocole de soin au succès d’un essai clinique. Iccarre, QUATUOR, et Jacques Leibowitch.

Informez-vous sur la PrEP, médicament de prévention pour éviter de se contaminer par le VIH…  regardez le site de AIDES et pirouette-cacahuète… plus besoin du préservatif (qui protège contre de nombreuses infections sexuellement transmissibles ou IST, et qui n’est pas cher). Je vous laisse apprécier cette stratégie des PrEPologues….  Le livre évoque enfin toutes les IST qui sont nombreuses…. et inquiétantes.

Malgré un constat accablant, Eric Caumes nous incite à rester optimistes ! Je reprends le premier paragraphe de la conclusion en page 263 : Le parallélisme entre les années 1970 et les années 2010, en matière d’hypersexualité et d’IST, est évident. L’épidémie de sida a été précédée d’une multiplication des IST parallèle à la multiplication des partenaires sexuels dans un contexte d’absence de prévention. C’était le temps de la révolution sexuelle. L’arrivée du sida a brisé cette envolée jusqu‘à l’arrivée des traitements efficaces. Mais les années 2010 ont vu la réapparition des mêmes IST, corrélée à une augmentation du nombre de partenaires sexuels dans un contexte de sexe chimiquement assisté, où la prévention sexuelle se limite à l’infection VIH (par la PrEP) et à quelques IST (par la vaccination). Les règles du safer sex et l’usage du préservatif, qui avaient permis de maîtriser l’épidémie de sida avant l’apparition des traitements antirétroviraux, ont été oubliés dans la communauté même qui en a été la première victime.

E Caumes a publié un livre sur l’imposture Lyme, et un livre sur la Covid ‘Urgence sanitaire‘.

PS : je connais l’auteur

Partagez cet article sur les réseaux:
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer