Citez, citez au maximum… quelle honte de voir cette pratique encore recommandée

materials todayJ’ai l’habitude de dire : ‘L’abondance de références dans un article est un excellent indicateur de l’absence d’esprit critique des auteurs‘.

Il s’agit d’un article dans Materials Today: Proceedings, une revue pour ingénieurs (18 février 2021). L’article est utile car il donne des conseils pour bien écrire un article (en 8 pages). Son titre : ‘Research papers 101: The do’s and don’ts of scientific writing‘. Il y a de bonnes suggestions, mais d’autres ne peuvent pas être acceptées.

Les bonnes suggestions : toujours en dire moins car la plupart des lecteurs ne captent pas tout ; la longueur d’un titre optimale serait de moins de 20 mots (pour être plus cité ?), avec le résultat ; des voies actives dans les phrases ; l’incertitude des mesures, le bon usage des statistitiques, des illustrations ; Do not add unnecessary words; simpler sentences are usually better than complex ones.

La mauvaise suggestion : Pour les références, ces auteurs recommandant de citer beaucoup d’articles surtout dans l’introduction avec les arguments suivants : 1) les relecteurs seront sévères si leurs travaux ne sont pas correctement cités ; 2) L’absence de révision appropriée de la littérature pourrait être un plagiat (je n’ai pas compris) ; 3) vous aurez probablement plus de lecteurs ; 4) votre article sera probablement plus cité ! Ces arguments sont fallacieux.. ils disent qu’ils reposent sur des données…. mais ne les citent pas !

Nous savons que des relecteurs suggèrent (exigent ?) de citer leurs travaux dans les articles qu’ils relisent. Nous avons signalé en 2016 les instructions du Journal of Agricultural and Food Chemistry qui demandent toujours de citer des références de leur revue ‘to a reasonable extent’. De ce fait, il y a de nombreuses données pour montrer que 25 à 30 % des références sont fausses, dont cette étude dans PeerJ.

Les instructions aux auteurs de la revue Materials Today : Proceedings édictent pourtant une pratique responsable en écrivant : ‘Only essential references, which are directly referred to in the text, should be included in the reference list.’ Donc limitez les références à l’essentiel !

Partagez cet article sur les réseaux:
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 commentaires

  • Bonjour,

    Merci pour ce billet ainsi que les autres.

    Vous faisiez reproche au NEJM de choisir des titres trop court avec la possibilité que ceux-ci soient trompeurs, mais cette fois-ci les titres les plus courts sont les meilleurs 🙂

    Comme toujours, la vérité est probablement dans l’équilibre…

    Bien cordialement.

    Répondre
  • Bien d’accord avec vous…. mais pour moi un titre doit être, si possible informatif, et pas indicatif… Cela se discute aussi… Quand je relis les titres de mes articles, il y en a de mauvais !!
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles populaires

Archives mensuelles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle

Tags

Vous pourriez aussi aimer