« Les auteurs fantômes | Accueil | Un registre bienvenu : les protocoles de revues systématiques »

mardi 22 février 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Maisonneuve

J'ai eu pas mal de commentaires sur le billet sur la joie d'être auteur. Je remercie le collègue qui restera anonyme et qui m'a permis de reproduire son commentaire, avec lequel je suis d'accord :

Cher Monsieur,
je lis toujours avec plaisir votre rubrique.
Sur le point "Il faut tenir le plus grand compte, lorsque cela est possible, de la place et de la contribution de l'auteur dans l'article considéré", je rajouterai qu'il n'est pas toujours possible de connaître la contribution exacte de chaque auteur, car il est encore de pratique courante que quelqu'un s'impose à la 1ère ou à la dernière place, ou comme corresponding author d'un article qu'il n'a pas écrit ! Jamais ceci ne sera repéré, jamais ceci ne sera divulgué ni reconnu, car le "responsable" est justement toujours en position de force, et donc en 1ère ligne pour "contrer le repérage" de son "indélicatesse".

Eric Lichtfouse

Je confirme : la question des noms d'auteurs revient aussi régulièrement dans mes formations à la rédactions à l'Inra. Ma réponse est généralement que les choses soient fixées par écrit entre les auteurs potentiels avant la soumission de l'article. J'ajoute également - pour les jeunes - de ne pas chercher systématiquement à être co-auteur si vous n'êtes pas sûr des résultats car une erreur peut vous faire perdre votre poste... Chaque auteur doit être capable de défendre la responsabilité juridique d'un article en cas de problème. Eric Lichtfouse

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations