« Publications des Peer Review Congress de 1989 à 2013 : 16 % des 614 abstracts étaient des études interventionnelles, PAS MAL | Accueil | Les contributeurs devraient remplacer les auteurs : il faut connaître les contributions de chacun pour un article »

jeudi 15 mai 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Benjamin W

J'entends la remarque sur la compensation financière de la diminution d'activité, servie par les administratifs, mais :
1) le travail de recherche est souvent fait par les hospitaliers en dehors des heures ouvrées (soir, week-end) ou sur des conventions d'intérêt général avec des organismes de recherche ;
2) pour les universitaires sur le temps universitaire (donc pas de temps de consultation en moins) et comment justifier alors que l'argent de la recherche arrive dans la poche de l'hôpital ?

D'autre part, cet argent devrait servir à aider la recherche de façon balisée (temps de technicien de recherche, paiement de traduction, organisation de formation ou de symposium, etc) voire servir à envoyer les chercheurs-hospitaliers en congrès ce qui couperait court aux conflits d'intérêts qui gangrènent la prescription hospitalière.

Il est temps de faire place net et que l'argent de la recherche aille aux chercheurs qui le génère et pas à l'hôpital dans son ensemble, cela permettrait plus de recherche et donc plus de publications.

Merci à Hervé Maisonneuve d'ouvrir ce débat.

Nicholas moore

Sigaps fait partie des financements merri (missions enseignement recherche recours innovation) qui completent la t2a (tarification à l'activité). C'est une reconnaissance du fait que quand on fait de la recherche (ou de l'enseignement) on fait moins de consultations donc on facture moins d'activites à la secu. Une precision: ce n'est pas de l'argent en plus, c'est la justification d'une partie du budget des chu et sert entre autres à payer la part des salaires non couverts par la t2A. Il n'y a pas de scandale ou de disparition. Si les medecins publient moins ils doivent faire plus d'activites facturables (comme dans le privé). Reclamer la distribution par pole reviendrait à reclamer egalement la distribution de la t2a par pole et donc faire eclater la notion d'etablissement...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations