« COVID-19 : les serveurs de préprints semblent avoir été vigilants, ayant même refusé des preprints ! | Accueil | Les fraudes de Mart Bax, anthropologue hollandais, découvertes 18 ans après les premiers soupçons et 10 ans après sa retraite »

mercredi 13 mai 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Marie-Claude Deboin

De nombreuses revues interdisent l'autoarchivage des preprints et par conséquent la diffusion publique de projets d'articles qui leur sont soumis pour reviewing et publication ("Blue Publishers" sur le site Sherpa Romeo : http://sherpa.mimas.ac.uk/romeo/browse.php?colour=blue&la=en&fIDnum=|&mode=simple). Vont-elles être amenées à assouplir leur politique éditoriale pour prendre en compte cette tendance accrue d'auteurs et leur institution à communiquer les preprints ? Ou au contraire vont-elles défendre leur politique éditoriale restrictive comme gage de qualité ? Je suis curieuse de voir l'effet de cette période Covid sur l'évolution des politiques des éditeurs.

TrudellePhysio

Les publications preprint mise en avant par les journalistes ne sont pas des publications évaluées. Elles ne devraient pas être diffusées et commentées.
C'est encore un exemple que cette pandémie n'a pas permis de rehausser le niveau scientifique global alors que l'opportunité d'enseigner et de faire monter le niveau était énorme en terme de temps consacré au sujet.
Comment améliorer le niveau?

Pierre Rimbaud

La seule issue est de délivrer une certification à quelques organes de publication qui seront seuls à pouvoir être considérés dans la carrière universitaire et dans le référencement de rapports officiels.
Cette certification, nécessairement internationale, doit évidemment être conditionnelle sous le contrôle d'organismes certificateurs indépendants.
Une publication "libre" ne pouvant alors donner lieu à aucune prise en compte académique, je pense que la règle d'Ingelfinger peut revenir en force, même sous forme atténuée : pour préserver leur intérêt économique les revues certifiées devraient être autorisées à refuser la publication de données qui ont fait l'objet de commentaires publics.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations