« Taux d'accès ouvert des publications scientifiques : en France, la médecine est numéro 2 | Accueil | COVID-19 : magouilles d'un bulletin paroissial ? L'article 'Gautret et al' est irresponsable avec une conclusion infondée »

mercredi 29 juillet 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Maisonneuve

Bonjour

les problèmes sont :
-- OUI, de très bonnes revues chez Frontiers, mais aussi de mauvaises
-- pas de chiffres publiés sur Frontiers, société privée dans les mais de quelques actionnaires... profit ??
-- vous avez vu l'augmentation des frais de traitement des articles avec des taux de plus de 10 à 20 % par an...

Cdlmt

Anthony

Par rapport à la zone grise, je ne mettrai plus Frontiers dans la catégorie "prédateurs".

Ils acceptent beaucoup de papiers, c'est vrai, et certains sont limites. Mais il y a aussi énormément de très bon articles. Par ex, Frontiers in Plant Science est maintenant considéré comme un bon journal (dans le top20 des journaux en "plant science") malgré quelques couacs. Le reviewing est souvent de qualité.

Géd

J'aime l'ironie bien maniée;)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Sociétés de rédacteurs & recommandations